Violence contre une camerawoman : Le Comité pour la protection des journalistes condamne et se solidarise avec Dakaractu.


Violence contre une camerawoman : Le Comité pour la protection des journalistes condamne et se solidarise avec Dakaractu.
Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), organisation basée aux États-Unis, a dénoncé l'agression de la camerawoman de Dakaractu, Adja Ndiaye, sauvagement prise à partie par la police. 

Dans un tweet, le CPJ Africa a affirmé avoir eu connaissance cette bavure policière. L'organisation de défense des journalistes s’est dit « alarmée par les informations selon lesquelles, le 28 septembre, la police a battu, détenu brièvement et détruit l'équipement de la camerawoman de Dakaractu ». 
Mardi 29 Septembre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :