Violation du couvre-feu : Le Mouvement des femmes de l’Apr du département de Pikine sensibilise après l’affaire Aminata Lô Dieng.


Le Mouvement des femmes de l’Alliance pour la République (Apr) du département de Pikine après l’incarcération d’Aminata Lô Dieng pour violation du couvre-feu, veut lancer la sensibilisation. Selon Awa Niang, Coordonnatrice du Mouvement et ses amies, violer un couvre-feu et agir délibérément en marge de la loi, est déplorable pour une femme en ces temps de pandémie, si l’on sait en outre, ont-elles ajouté, qu’elle doit être aux avant-postes de la lutte et surtout de la prévention contre un mal qui est en train de bouleverser toute la société. 

« Les forces de l’ordre ne sont aucunement nos ennemies. Elles veillent à notre sécurité, à notre bien-être courageusement dans des conditions parfois éprouvantes. S’attaquer à elles de manière si violente, si outrancière, relève de l’irresponsabilité notoire.  Tout comme le sont les attaques verbales de bas étages contre le président de la République, clé de voûte des institutions », ont-elles aussi fait savoir.  

« Le message de responsabilité pour toutes les femmes en particulier, c’est de continuer à participer dans cette lutte contre la Covid-19. C’est de sensibiliser notre entourage immédiat et lointain pour le respect des mesures édictées par les autorités sanitaires.  Le Sénégal a perdu beaucoup de ses fils à cause de cette maladie. Malheureusement, le décompte macabre se poursuit car, seul pour le mois de janvier 2021, 228 décès ont été notés. Un chiffre alarmant qui appelle à beaucoup plus de prudence et d’engagement ». 

Les femmes de l’Apr du département de Pikine, de lancer un appel à toutes les femmes pour surtout éviter les rassemblements liés aux cérémonies familiales. Elles n’ont cependant pas manqué de fustiger « les propos inconvenants, abjects d’Aminata Lô Dieng à l’encontre des Gendarmes et du président de la République ».
Mardi 2 Février 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :