Viol, meurtre, la députée Fanta Sall dans Café Ramadan : « Il faut des lois plus sévères pour sanctionner… Notre combat au niveau de l’Assemblée pour une alternance générationnelle… Mon engagement pour Koungheul »

« Y’en a marre des femmes violentées, agressées sexuellement ou même tuées. L’État doit sévir au premier chef et nous interpellons le président de la République ». Fanta Sall, député à l’Assemblée nationale lance son cri du cœur après le meurtre de Bineta Camara et compte mener ainsi le combat au sein de l’hémicycle pour une meilleure place de la femme dans la société. Selon elle, il faut des lois plus sévères pour dissuader les « violeurs-tueurs ». La native de Koungheul parmi les plus jeunes députés de l’Assemblée, avance que l’heure a sonné pour une alternance générationnelle, que l’État fasse davantage confiance à la jeunesse et lui confie plus de responsabilité, non sans tailler sur mesure une place pour la femme qui aujourd’hui réclame les mêmes titres que l’homme dans une société égalitaire où l’on parle de parité ou d’égalité des chances.


Mardi 21 Mai 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :