Viol : « La criminalisation est un parti pris pour protéger les femmes et les enfants » (Mandiaye Niang, Directeur des affaires criminelles et des grâces)

La criminalisation du viol est un choix des gouvernants pour protéger les femmes et les enfants. Une espèce de parti pris politique avec des conséquences pratiques à ce choix, dira Mandiaye Niang. Le Directeur des affaires criminelles et des grâces qui prenait part au séminaire de l'UMS avec l'ONG 3D, s'exprimait sur les nouveautés et défis de la loi sur la criminalisation de l'infraction du viol. Selon lui, le viol est déjà grave, mais il y'a des circonstances qui peuvent l'aggraver davantage avec une échelle des peines qui peut aller de 10 à 20 ans ou la réclusion perpétuelle...


Samedi 7 Mars 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :