« Victime de maraboutage et d’escroquerie » : Thione Seck et les faux billets, une ligne de défense qui ne change pas.

Le juge d’appel a mis fin aux interrogatoires de Thione Seck sans rien lui faire avouer. Le Lead vocal du Raam Daan a refusé d'admettre toute intention de s’enrichir frauduleusement. Il se dit encore victime de maraboutage.


À la barre de la Cour d'appel de Dakar, le chanteur Thione Seck, poursuivi pour blanchiment de capitaux, complicité de contrefaçon, falsification pour altération de signe monétaire a été entendu, après que ses avocats ont soulevé quelques vices de procédure. C'est une question de son avocat qui a plongé  le leader du Raam Daan dans un moment de souvenirs. 

 

Répondant aux accusations qui pèsent sur lui, le principal mis en cause dans cette affaire de faux billets a avancé la thèse du maraboutage. Il parle d'une influence mystique qui l'a poussé à agir inconsciemment. 

 

« Tout ce que je sais, c'est que j'ai été atteint mystiquement au point de me retrouver dans une situation d'inconscience totale. J'ai fini par remettre mes 85 millions à ceux qui m'ont mis dans cette situation. Mais, je rends grâce à Dieu », a-t-il précisé.

 

Depuis l’éclatement de cette affaire, le chanteur affirme qu’il a été victime d’une escroquerie. Pour le chanteur, quelqu’un l’aurait marabouté. « C’est comme si on m’a jeté un sort », a-t-il ajouté, bataillant à la barre pour défendre sa version des faits, qu’il « n’oublierait jamais ». « Même dans ma tombe », a-t-il insisté,

 

Il encourt une peine de 5 ans de prison ferme assortie d’une amende de 10 millions de francs CFA.

Lundi 15 Juin 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :