Victime de cris racistes, Moussa Marega met la FIFA devant ses responsabilités...


Suite aux cris et chants racistes qui l'ont poussé à quitter la pelouse dimanche à Guimaraes, l'international Malien du FC Porto s'est expliqué. Face aux journalistes de RMC Sport repris par le quotidien du groupe Avenir Communication, Moussa Marega s'est expliqué. Le buteur Malien après avoir marqué le second but de son équipe, a jubilé sa réalisation en tenant une chaise noire jetée par les supporters de l'équipe adverse. Il s'en est suivi ces cris et chants racistes. 

Il dit :"Ça a commencé à l'échauffement, c'était deux à trois personnes, ça doit arriver à tout le monde, on s'en fout, on peut continuer à jouer. Mais quand ça vient de presque tout le stade, il n'est pas possible de continuer à jouer alors qu'on se moque de notre couleur de peau. C'est triste que ça arrive en 2020 ... Là, ça va mieux, mais dimanche, c'était beaucoup plus difficile, je me suis vraiment senti comme une merde. C'était une grosse humiliation pour moi. Une fois le match passé, je suis rentré chez moi. Revoir mon fils m'a donné le sourire, comme tous les messages de soutien que j'ai reçus. 

Les slogans antiracistes c'est n'importe quoi

On aimerait que tous les matches s'arrêtent. Il faudrait un geste fort de la part des arbitres, de la ligue. Les slogans antiracistes c'est n'importe quoi, tu rassembles juste des équipes sur une photo que tu partages sur les réseaux sociaux. 

Le soutien du monde sportif

"Le comité exécutif de la fédération Malienne de football (Femafoot) condamne avec la dernière énergie ces actes ignobles qui n'honorent pas le football. Ces abus n'ont pas leur place dans nos stades qui doivent demeurer des lieux de communion, de joie et de respect" lit-on dans le communiqué de la Femafoot. Très deçu, l'ancienne icone de la sélection portugaise, André Villas Boas, entraîneur de Marseille, sanctionne les supporters de Guimaraes. "Honte !!! Force à Moussa Marega. Stop au racisme, a-t-il écrit sur son compte Instagram. La fédération portugaise a annoncé des mesures sévères contre cette équipe dont pourtant Moussa Marega a porté la tunique en 2016-2017. 
Mardi 18 Février 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :