Vent violent à Coubanao / Simon Coly, enseignant : « Pour le toit seulement, j’ai dépensé 2.500.000f Cfa »


Le vent violent enregistré à Coubanao a fait beaucoup de dégâts, et même s’il n’y a pas de perte en vie humaine, un important dégât matériel est enregistré. Simon Coly et sa femme sont des enseignants basés dans cette commune des Kalounayes. Ce couple a subi  d’importants dégâts matériels. La toiture de leur maison est partie, des manuels scolaires et d’autres documents du couple ravagés par la bourrasque.

Joint par téléphone, Simon Coly de retour à Coubanao pour retrouver son domicile endommagé, nous montre sa désolation et sa déception.

«C’était la pluie d’hier. Il y avait un vent très violent. À l’image des autres maisons, le vent a arraché le toit de ma maison. C’est dommage qu’à cette période de l’hivernage, on tombe dans cette situation, c’est alarmant. Les populations sont découragées. Les pertes sont énormes. J’ai beaucoup investi pour la construction de cette maison. Pour le toit seulement, j’ai dépensé 2.500.000f Cfa. J’ai perdu des manuels, beaucoup même. Je me suis réveillé tôt le matin parce qu’il y a un document administratif que je devais remplir, je suis allé dans mon école à Boulandor. Mais j’ai envoyé le document pour que mon adjoint puisse le remplir. Là, je retourne à Coubanao pour faire l’état des lieux. Madame et moi avons perdu beaucoup de nos bagages. A mon arrivée, je pourrai faire l’évaluation à tête reposée », se désole le directeur de l’école élémentaire de Boulandor marié à une enseignante qui sert à l’école élémentaire Coubanao 1.
Lundi 15 Juin 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :