Vaccination contre la Covid au Sénégal : une enquête révèle l’opinion des sénégalais sur la question


 Dans une enquête téléphonique de sorte à évaluer le niveau de sensibilisation et les comportements des populations face à la Covid 19, réalisée auprès d’un échantillon de 1.164 personnes par le Bureau de Prospective Economique (BPE), le degré d'appréciation des politiques menées par le gouvernement en vue de maitriser la propagation du virus a été aussi mise en exergue.  
Il a été ainsi question de chercher à savoir si la personne interviewée acceptera de se faire vacciner si un vaccin contre la covid est disponible au Sénégal. Et elles sont 38,3% des personnes interrogées qui répondent par l’affirmative, dont 58,7% au motif de se prémunir définitivement du virus, et 41,3% si c’est une recommandation des autorités sanitaires.  Toutefois, plus de la majorité des sondés (57,5%), ne sont pas prêts à se faire vacciner si un vaccin contre la covid est disponible au Sénégal. Ils avancent comme raisons : « pas confiance au vaccin » (74,1%), « le risque de faire face à d’éventuels effets secondaires » (12,7%), « la rapidité de fabrication des vaccins contre le coronavirus » (2,7%). D’autres populations enquêtées (10,5%) avancent comme raisons de refus, la non-responsabilité des laboratoires ou le fait qu’elles considèrent que la covid n'est pas dangereuse pour elles.
 
À la question de savoir si la personne interviewée a eu personnellement des signes pouvant faire penser au coronavirus, 13,5% (-11) des personnes interrogées confirment avoir eu à constater la manifestation dans leur organisme de signes pouvant faire penser à la Covid 19.  Sur le niveau de gravité de la maladie : 88% (-1,6 points depuis le mois d’août 2020), des populations enquêtées pensent que le coronavirus est grave voire très grave, contre 11,7% (+1,3) qui pensent que la maladie n’est pas grave. À la question de savoir si avec le risque d'une nouvelle vague épidémique, il y a eu des changements dans les mesures de prévention a leur niveau, 87,4% (+6) des sénégalais interrogés contre 11,7% (-6,9) confirment des changements d'attitude et comportement.   
Parmi les populations enquêtées qui confirment des changements d'attitude et de comportement, 62,2% (+23,9) optent pour une application plus stricte des gestes barrières. 13,7% (+3,7) ont décidé d’un arrêt de toutes activités non essentielles et de tout rassemblement (mariages, baptêmes, décès…). 6,2% (-16,2) pour une plus grande limitation des déplacements.  3,1% (-1) un arrêt des activités professionnelles et 1,5% (-3,7) pour un auto-confinement.
 
À la question de savoir quelles sont les causes de la récente hausse des cas covid, 67,1% des personnes interrogées parlent de relâchement21% affirment d’autres raisons dont le changement de température, la volonté divine, la réouverture des frontières… Néanmoins, 11,9% des personnes de notre échantillon considèrent que la situation est restée la même chose qu'avant, et ne croient pas à l'existence d’une seconde vague de la covid. S’agissant de l’opinion des sondés sur les nouvelles mesures de restriction prises par les autorités pour limiter la propagation de la covid, 96% des personnes interviewées approuvent la mesure visant le port obligatoire de masque de protection dans les lieux publics et privés. 81%, disent approuver la mesure d’interdiction de tous types de rassemblements dans les plages, terrains de sport, espaces publics et autres salles de spectacle. Enfin sur le degré de satisfaction concernant la manière dont le gouvernement gère le problème du coronavirus, 62,2% (-4,5) des personnes interrogées se disent plutôt satisfaites contre 33% (+4,9) qui sont plutôt pas satisfaites et 4,8% qui sont sans avis.
Mardi 22 Décembre 2020
Dakar actu




Dans la même rubrique :