Vaccination contre la Covid-19 / Professeur Immunologiste Tandakha Dièye : « Il faut que les populations sachent que ces vaccins ont suivi toutes les étapes, toutes les phases ont été respectées... »


Après le docteur El Hadj Mamadou Ndiaye, directeur de la Prévention au ministère de la Santé qui lisait le communiqué pour donner le point du jour de ce dimanche 14 février 2021, c’est le professeur immunologiste Tandakha Dièye qui a pris le relais de la communication pour expliquer l’importance du vaccin.

 

Le spécialiste en vaccinologie rassure les populations sur l’efficacité des vaccins existants sur le marché. (Nous avons eu à travailler sur cinq types de vaccins. Les vaccins à ARN, les vaccins Moderna, les vaccins Pfizer, les vaccins de Astra Zeneca, le vaccin russe Spoutnik et la troisième plateforme qui est le vaccin traditionnel », informe le président du comité des vaccins Covid au Sénégal.

 

Nous avons travaillé sur les doses des vaccins et la conservation et enfin leur efficacité

 

Cependant pour mieux convaincre la population, il étale la stratégie médicale utilisée au Sénégal qui a abouti à une conclusion concluante. « Nous avons travaillé sur la tolérance, sur l’innocuité parce que le vaccin ne doit pas tuer quelqu’un. Il faut que les populations sachent que ces vaccins ont suivi toutes les étapes qu’il faut pour arriver au point vaccin. Toutes les phases ont été respectées. Aussi bien l’innocuité, l'immunogénicité a été recherchée. Nous avons travaillé sur les doses des vaccins et la conservation et enfin leur efficacité. »

 

Toutefois, il reconnaît qu’il leur faut encore et mieux expliquer en détail l’efficacité des vaccins que le Sénégal compte emmener. « Ce sont les première et deuxième phases qui sont les plus difficiles. C’est à ce niveau qu’on doit convaincre la population sur la normalité de l’apparition des effets secondaires qui sont attendus. Mais ce sont les effets secondaires graves qu’il ne faut pas. Nous vous rassurons que rien n’a été laissé au hasard. Tout a été bien documenté et ce sont des vaccins qui sont sûrs. »

 

Il y a plus  de 5 millions de doses qui sont données chaque jour et l’Afrique est derrière cela

 

L’expert international sur les vaccins dans le monde et membre de plusieurs comités internationaux sur les vaccins rassure les populations qui sont récalcitrantes sur la prise du vaccin contre la Covid-19. Il donne les chiffres ahurissants de la vaccination dans le monde. Et ce qui l’étonne, c’est que l’Afrique est toujours derrière et que le Sénégal est toujours dans la phase d’hésitation de la prise de la dose de vaccin. 

 

« Il y a 172 millions de doses de vaccins qui sont distribuées dans le monde ce matin. Il y a plus de 5 millions de doses qui sont données chaque jour et l’Afrique est derrière cela. Tout le monde sait que cette Covid-19 tue et c’est un véritable casse-tête pour tout le monde. Il est grand temps que l’on comprenne que pour y arriver, il y a une autre possibilité que nous avons, une autre arme que nous avons, c’est le vaccin. Il faut qu’on en profite le maximum possible. Nous sommes prêts à répondre à toutes les questions possibles, même les rumeurs sont les bienvenues. En tout cas, le vaccin rime avec rumeur, rime avec suspicion, rime avec méfiance. » 

 

Et de conclure pour dire que « malgré les variantes qui peuvent entraver la marche du vaccin, il faut savoir que chaque pays doit avoir son épidémiologie propre. Nous au Sénégal on a vu qu’on a eu très peu de variantes. Ce qui fait que l’ensemble de ces vaccins sont bien valables pour le Sénégal. » 

Dimanche 14 Février 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :