VISITE À LA MAISON D’ARRÊT ET DE CORRECTION DE KOLDA / Mamadou Saliou Sow : « Il faut instaurer le bracelet électronique pour permettre aux personnes condamnées à des peines minimales de rester chez elles »


«Il faut instaurer le bracelet électronique pour permettre aux personnes condamnées à des peines minimales de rester chez elles. Et nous devons revoir le code pénal et le code des procédures pénales pour  lutter contre les longues détentions. Et tout ceci afin de lutter contre le surpeuplement des prisons. Nous avons visité les cellules des femmes, des mineurs et des majeurs. Et nous avons entendu la kyrielle de doléances des détenus et des gardes pénitentiaires de la prison », estime Mamadou Saliou Sow, secrétaire d’état auprès du ministre de la justice, chargé des droits humains et de la bonne gouvernance.

Il faut noter que lors de cette visite, il a été noté un surpeuplement de la prison avec 349 prisonniers pour 250 places, mais l’évacuation des eaux usées constitue un casse-tête pour la prison et dégage une odeur nauséabonde. Le principal problème demeure la surpopulation carcérale du fait que la prison de Kolda a été  construite en 1910.

Restant sur la même dynamique, il avance : « après Saint-Louis, Matam, nous sommes ici à Kolda pour nous enquérir des conditions de détention des prisonniers mais aussi de travail des gardes pénitentiaires. Et nous allons nous atteler à satisfaire les doléances pour les détenus en matelas, ventilateurs entre autres. En ce sens, nous allons rendre compte à qui de droit. Cependant, il faut reconnaitre que le problème des prisons est tout d’abord mondial et préoccupe tout le monde. » 

« À Kolda, les conditions de vie des détenus sont quand même acceptables par rapport aux autres prisons. Pour apporter une réponse au  surpeuplement des prisons, il faut faire des réformes juridiques pour les dépeupler », conclura-t-il.
Mardi 24 Septembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :