(VIDÉO) PHARMACIES FERMÉES / Mbacké partagée entre le désarroi des populations et l'intransigeance des pharmaciens.


Même pour deux tours d'horloge, la grève des pharmaciens a réussi à faire tilt chez les populations qui ont eu la mauvaise surprise d'apprendre qu'elles ne pouvaient nullement acheter de médicaments avant 10 heures ce mercredi 22 mai 2019. Rencontrées devant quelques pharmacies, ordonnances en main, des dames ont été obligées de rebrousser chemin ou de prendre leur mal en patience. 

Chez les pharmaciens, on a préféré afficher une mine intransigeante. Pour Docteur Serigne Mor Diagne, Président du regroupement des pharmaciens de la région de Diourbel, le mal est profond et il faut l'éradiquer absolument. Considérant que le laisser-aller a atteint son paroxysme avec une pléthore d'officines à Touba, Dr Diagne souhaitera la prise de mesures radicales et urgentes. Son moral est toutefois au raz des pâquerettes lorsqu'il se rend compte que les dealers bénéficient à chaque fois qu'ils sont alpagués, jugés et condamnés, de remises de peines, de liberté provisoire et de grâce présidentielle...
Mercredi 22 Mai 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :