VIDÉO - FATMA DIOP (Vice-présidente Assemblée ) : "Je suis du PDS, mais j'ai demandé à mes militants de voter pour... Mes frères libéraux m'ont toujours combattue "


C'est une Fatma Diop on ne peut plus décidée à continuer le combat  qui l'oppose depuis peu à certains leaders du PDS qui s'est adressée  dimanche à la presse. Au terme d'un grand meeting organisé à Mbacké, la vice-présidence à l'Assemble Nationale a ainsi pris la décision de complètement se désolidariser de son parti qui l'a combattue sans pitié et de se tracer un chemin qui lui est propre  en perspective de la prochaine élection présidentielle. Accusé de préparer son ralliement au Parti au pouvoir,  Sokhna Fatma Diop se voudra claire dans le discours.  " J'y suis et j'y reste, n'en déplaise à mes détracteurs. Toutefois, précise-t-elle, je continuerai à dire que le Président Macky Sall a beaucoup fait pour ce pays, comme je continue à acclamer le Président Abdoulaye Wade pour sa perspicacité, sa belle vision et ses innombrables réalisations. Si le fait que je dise la vérité ne plait pas à  certains, c'est leur affaire...  "
Celle que ses militants  surnomment "la lionne de Mbacké"  de poursuivre en abordant directement la question de la présidentielle. "J'ai appelé mes militantes et militants pour leur faire part de la décision que j'ai prise. Je leur demande  officiellement d'aller voter pour qui ils veulent. J'ai  décidé de ne guère  les orienter, car je sais qu'ils  sont suffisamment  bien éveillés pour distinguer lequel parmi les 5 est le plus apte à développer le Sénégal.  Quant à moi,  je continuerai à flirter avec l'État qui est, seul, en mesure  de régler les problèmes des populations de Mbacké qui m'ont élue, soutenue et envoyée trouver des solutions à leurs difficultés. Quant à mon choix, étant donné  que le vote est secret, je le ferai dans l'efficacité et non dans le boycott ou la haine. "
Adja Fatma Diop de saisir l'occasion pour solder ses comptes avec ses frères libéraux qui ont tout fait, selon elle, pour la détruire politiquement. Elle demandera au Président de son groupe parlementaire de venir montrer ce qu'il vaut à la base. "Ils peuvent parler, mais aucun d'entre eux n'ose appeler à une mobilisation. Ce Cheikh Dolly n'a personne derrière lui. Ces gens sont méchants!"
Lundi 18 Février 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :