VÉLINGARA : vers la construction de nouveaux centres d’état civil modernes et sécurisés.


La Direction de l’état civil, à travers le Programme de modernisation de l’état civil dit Programme Nekkal, va construire de nouveaux centres d’état civil dans le département de Vélingara (région de Kolda). Cette intervention vise principalement les communes de Vélingara, Paroumba et Dinguiraye qui vont bénéficier de tous les services du Programme Nekkal. Ce Programme vise à contribuer au respect des droits des individus liés à la reconnaissance de leur identité par la mise en place d’un système d’information de l’état civil efficient. Mais également, cela permettra la création d’un fichier national d’identité biométrique sécurisé.  

 

Financé par l’Union européenne, il contribuera à la modernisation du fichier par un appui au pilotage stratégique et à travers une recherche d’amélioration concrète de l’accès des populations à des services d’état civil de qualité. Par ailleurs, il appuiera la consolidation d’un fichier national d’identité biométrique relié au système d’information de l’état civil informatisé. Et cette modernisation permettra aussi de sécuriser du coup l’identité de la population et d’être exploitable par d’autres administrations utilisatrices. 

 

Et les communes de Vélingara, Paroumba et Dinguiraye font partie des 32 communes pilotes identifiées par le programme Nekkal. Et dans le cadre de ses interventions, il est prévu la construction de 34 centres d’état civil modernes, équipés et informatisés, la préparation des centres d’état civil à l’informatisation et la rénovation complète de 188 salles d’archivage y compris la construction de salles d’archivage pour les greffes des tribunaux de grande instance. 

Une mission d’information sillonne les communes bénéficiaires pour présenter aux élus et acteurs territoriaux les différentes interventions du Programme qui ne demande aucun apport aux communes bénéficiaires des nouveaux centres d’état civil.  

 

En ce sens, dans le cadre de la formation et du renforcement des capacités des acteurs de l’état civil, Enabel est chargée de cette composante. Dans la foulée, Enabel compte innover avec l’introduction du numérique dans le processus de formation des agents, archivistes et officiers d’état civil.  

Cette stratégie permettra, à terme, de former 3.000 officiers et agents, 15.000 chefs de village ou chefs de quartier et 600 archivistes à travers des sessions en présentiel et en ligne.

Samedi 23 Avril 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :