Usage d’arme à feu lors des récentes manifestations : Le ministre des Forces armées promet des sanctions aux tireurs.


Les violentes manifestations notées partout à travers le Sénégal, dès les premiers jours du mois de mars dernier sont loin de connaître leur épilogue. La situation des responsabilités relativement au feu ouvert sur des manifestants et les morts qui s’en sont suivis,  ont été réclamés au ministre des Forces armées, Me Sidiki Kaba, ce jeudi 8 avril 2021. C'était à l’occasion d’une conférence de presse initiée par l’État. Représentant le Gouvernement, face à la presse, le ministre des Forces armées promet la poursuite et des sanctions contre ceux qui auront tiré sur les populations à balle réelle.
 
À propos des personnes qui ont ouvert le feu sur les manifestants, Me Sidiki Kaba a tente de rassurer les populations : ‘’S’il y a des cas, s’ils sont établis, il n’y aura pas d’impunité. Et une fois que c’est établi, la justice fera son cours. Ceux qui veulent porter des plaintes, rien ne s'y oppose, nous sommes dans un État de droit. Si vous êtes victime d’un abus de votre droit, vous saisissez la justice. Et celle-ci, en toute indépendance rétablira la vérité selon les preuves. Rien n’empêchera cela. Donc, il faudrait le dire, il n’y a pas ici une volonté de soustraire le gouvernement ou les forces de défense et de sécurité qui ont été mêlées à ces actes de violence. Et de dire que ces forces de sécurité et de défense seront devant la justice, s’il est établi qu’elles auront commis un acte qui est contraire à la loi’’...
Jeudi 8 Avril 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :