Usa : Massata Diack cité dans une dénonciation pour corruption par un homme d’affaires Brésilien.


Un homme d'affaires Brésilien vient d’ajouter une couche sur les charges qui pèsent contre Massata Diack. Il s’agit de Arthur Soares, également appelé ‘’King Arthur'’ qui a déclaré à des responsables Américains qu'il avait versé 2 millions de dollars (1,3 milliard de F) pour des responsables Africains dans un compte américain appartenant à Papa Massata Diack, fils de Lamine Diack, alors président de la Fédération internationale d'athlétisme. Un pot-de-vin en échange de votes pour que Rio puisse accueillir les Jeux olympiques de 2016. Arthur a été arrêté à Miami vendredi dernier, par les services de l'immigration des États-Unis (Uscis), alors qu'il tentait de renouveler son permis de séjour. Mais, il a été libéré le jour même pour avoir collaboré avec les tribunaux locaux et après que les avocats aient déposé une copie des termes de l'accord de collaboration. Un accord conclu par Globo, qui ne sera approuvé par le tribunal que lorsqu'il aura été prouvé la véracité des révélations de Soares, a appris Dakaractu.
 
La sentence, quant à elle, confirmera également le montant de l'amende à payer par "King Arthur" aux autorités Américaines. Avec cela, il n'y a aucune prévision d'extradition de l'homme d'affaires, mais il pourrait même rester bloqué aux États-Unis, selon son jugement.
 
Selon des informations recueillies sur cette affaire de corruption qui a secoué le monde sportif, Arthur Menezes Soares Fils, dénommé "le Roi Arthur", a confirmé le système de paiement de pots-de-vin destiné aux délégués Africains qui ont choisi Rio pour accueillir les Jeux olympiques de 2016. La révélation fait partie des termes d'un accord de collaboration primé en cours au ministère de la Justice Américaine. C’est cette collaboration qui l’a épargné du risque de déportation au Brésil après sa détention vendredi dernier à Miami.
 
 
 
Le groupe de travail anti-corruption du Car Wash (une organisation brésilienne) a, d’ailleurs, précisé, dans ce sens qu'Arthur Menezes avait utilisé le groupe offshore Matlock Capital pour faire transférer les 2 millions de dollars d'un compte américain appartenant au fils de Lamine Diack, alors président de l'Association internationale des fédérations d'athlétisme. Le paiement a été confirmé par l'ancien gouverneur Sérgio Cabral, lors d'un témoignage devant le juge Marcelo Bretas du 7ème Tribunal pénal fédéral de Rio en juillet de dernier.
 
Arthur Soares est accusé d'avoir versé des pots-de-vin au stratagème de Cabral en échange d'avantages dans les contrats de ses entreprises avec le gouvernement Fédéral. L'enquête a révélé que 10,4 millions de dollars supplémentaires avaient été transférés à l'ancien gouverneur Sérgio Cabral via doleiro Renato Chebar, sur le compte de la banque Evg, entre mars 2012 et novembre 2013. 
 
Cette transaction a été prouvée par des documents fournis par les autorités d'Antigua-et-Barbuda et par le directeur de la banque, Enrico Machado, collaborateur de Lava-Jato. 


Pour sa part, le Comité olympique brésilien s’est déclaré blanc comme neige. Il a précisé que "les Jeux ont été organisés par le Comité Rio-2016". Dans une note, le comité d'organisation de Rio 2016 a déclaré qu'"il a été fondé et constitué après le choix de Rio comme ville hôte des Jeux de 2016" et n'a pas participé à la phase de candidature.
 
Mardi 5 Novembre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :