Université de Ziguinchor / Détention de chanvre indien : Un « soldat » alpagué, le SAES dénonce la descente musclée de ses frères d'armes et exige des poursuites


C’est dans un communiqué que le SAES section Ziguinchor a informé la saisie d’un sac contenant une importante quantité de chanvre indien à l’université Assane Seck de Ziguinchor. Le mis en cause, selon le texte, serait un militaire en civil écroué le 16 août 2022 à 19 h 40 mn, par les vigiles en faction au portail central de l’UASZ. 
Le SAES explique que les vigiles l’ont interpellé car il détenait par devers lui, un sac contenant une importante quantité de chanvre indien.
Ainsi, le syndicat demande à l’administration de l’université d’engager toutes les actions requises et interpelle le Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (MESRI), le Ministère des forces armées et le Ministère de l’intérieur afin que l’opinion soit édifiée sur cette affaire pour qu'elle soit tirée au clair et que tous les responsables soient identifiés et sanctionnés.                            Le SAES dénonce dans la foulée que, par mauvaise solidarité de corps, les supposés collègues militaires de l’inconnu ont rappliqué sur les lieux et ont proféré des menaces à l’encontre de notre camarade témoin des faits. 
Mercredi 17 Août 2022
Dakaractu




Dans la même rubrique :