Univers des médias : Marwane Ben Yahmed explique pourquoi un nouveau JA


A cinquante-cinq ans, Jeune Afrique s’accorde une nouvelle jeunesse et change complètement de visage. Sa maquette est entièrement repensée et modernisée, comme le laisse voir le numéro en kiosque de l’hebdomadaire parisien. Cette édition comporte un édito signé de Marwane Ben Yahmed, qui justifie cette mue.
« Dans un monde submergé par l’ « infobésité », voire la mauvaise information et les fake news, où nous sommes bombardés en permanence sur chacun de nos écrans par tout ce qui se passe à travers le monde, du plus utile au plus futile, et où l’émotion l’emporte de plus en plus souvent sur la raison, il nous a semblé indispensable de revoir de fond en comble le contrat moral qui nous lie à nos lecteurs », a expliqué M. Yahmed.

Toutefois, ce dernier a tenu à rassurer les lecteurs du journal en ces termes : « Jeune Afrique change, mais reste fidèle à lui-même. Son ADN est le même que lors de sa création, il y a cinquante-huit ans, pendant le maelström des indépendances. C’est un magazine (et, depuis une décennie, un site internet, www.jeuneafrique.com, qui, lui aussi, va faire sa mue d’ici à quelques semaines) africain indépendant, dont la mission est d’informer objectivement ses lecteurs du continent et ceux qui, ailleurs, s’y intéressent pour des raisons professionnelles ou personnelles. Un hebdomadaire qui lutte inlassablement contre l’ignorance, l’immobilisme et les conservatismes de toute nature, qui promeut à l’inverse le progrès et l’intelligence, la démocratie et l’émancipation. Loin des prismes déformants, et s’attachant à décrypter l’Afrique telle qu’elle est réellement et telle que les Africains eux-mêmes la perçoivent. C’est enfin le titre phare d’un groupe de médias diversifié, qui publie également un mensuel en anglais, The Africa Report, est présent dans le digital, l’événementiel, l’édition, la communication et l’audiovisuel ».

Nous vous laissons apprécier la pleine mesure de ces changements à la lumière de l’intégralité de l’éditorial de Marwane Ben Yahmed. 
Mardi 23 Janvier 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :