Un projet de « recherche-action » lancé pour « contrer les risques de radicalisation violente des jeunes au Mali et au Sénégal »


Un projet de « recherche-action » a été lancé mardi à Dakar par le « Timbuktu Institute », un centre de recherche dédié à la paix, dans le but de « contrer les risques de radicalisation violente des jeunes au Mali et au Sénégal », a constaté l’Aps.
« Au-delà des difficultés d’ordre économique et politique qui minent la plupart des pays africains, le continent se trouve confronté, depuis quelques décennies, à un nouveau type de menace, avec le phénomène dit de radicalisation, qui peut conduire à la violence extrémiste », a expliqué le directeur du « Timbuktu Institute », Bakary Sambe.
Le Centre de recherches pour le développement international (CRDI), un organisme du gouvernement canadien, et l’Université Gaston-Berger (UGB) de Saint-Louis du Sénégal vont soutenir le projet de « recherche-action » dédié à l’éradication des « risques de radicalisation », selon M. Sambe.
Des responsables de l’UGB, du CRDI et du « Timbuktu Institute » vont échanger, pendant trois jours, à compter de ce mardi, sur les perspectives de ce projet de recherche qu’ils vont dérouler durant les trois pro- chaines années. Le « West Africa Network For Peace Building », un programme dédié à la consolidation de la paix et basé au Mali, est également impliqué dans cette initiative.
Mercredi 13 Décembre 2017
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :