Un festival avec un fort parfum diplomatique : Comment le Fespaco fait œuvre de paix entre le Sénégal et le Burkina.

Le Sénégal et le Burkina se rapprochent encore un peu plus. Les deux pays ouest-africains poursuivent leur spectaculaire amitié, au moyen du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), qui s'est achevé, ce samedi.


Le Sénégal a été choisi comme invité d’honneur à la 27e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou. Une initiative qui n'est pas nouvelle.

Dès le début des années 2000, l'œuvre cinématographique a été un vecteur diplomatique privilégié entre Dakar et Ouaga, comme elle l'est dans d'autres régions du monde. Le cinéma promeut la paix depuis longtemps.

Si la Culture a parfois fait œuvre de paix entre des pays, déjà à Ouaga, la diplomatie du cinéma est ambivalente, servant souvent de retour à la paix, dans un contexte d’attaques terroristes. 

Organisées du 16 au 23 octobre, les activités liées au Fespaco ont eu un fort parfum diplomatique. Elles sont l'occasion d'un rapprochement entre le Sénégal et le Burkina Faso.

Non seulement le voisinage pluriséculaire, mais également le riche héritage d'œuvres cinématographiques, réunit nos peuples frères.

L’événement majeur, qui distingue les œuvres cinématographiques, a encore ouvert la perspective réelle d'un avenir meilleur, alors que nombreux sont ceux qui se posent la question de savoir si l'avancée du Djihadisme aurait éloigné deux peuples frères.

Le ministre Burkinabé de la Culture voit dans le choix du Sénégal comme invité d'honneur de cet événement majeur une forme de reconnaissance pour avoir mené le plaidoyer en faveur du renforcement du soutien de l’Union africaine (Ua) à l’organisation du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fes­paco).

Et pour répondre à l’invitation, le président Macky Sall s’est rendu au pays des hommes intègres pour retrouver son homologue Roch Marc Christian Kaboré dans le cadre de la fête du cinéma africain, décalée de huit mois à cause du contexte sanitaire lié au coronavirus.

L'occasion de revisiter quelques rencontres à très haute portée politique qui ont marqué l'histoire des deux pays. Le Chef d’Etat du Burkina Faso a salué « la grande manifestation de solidarité et de fraternité de (son) frère Macky Sall dont le pays, le Sénégal, est invité d'honneur du Fespaco ».

Réagissant au message de son homologue, le chef de l’État, Macky Sall, a indiqué : «Tout le plaisir est pour moi, mon cher frère Roch Kaboré. Le Fespaco est une institution légendaire pour la promotion du cinéma africain. Le Sénégal est fier de jouer sa partition dans la réussite de cet évènement exceptionnel qui nous rassemble.»
Lundi 25 Octobre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :