UGB / Saint-Louis : Paix des braves entre étudiants, autorités universitaires et administratives.


UGB / Saint-Louis : Paix des braves entre étudiants, autorités universitaires et administratives.
La paix semble revenir petit à petit à l’université Gaston Berger de Saint-Louis après les scènes de manifestations violentes qui ont éclaté dernièrement entre étudiants et forces de l’ordre à Sanar.

En effet, le gouverneur de Saint-Louis, Alioune Badara Samb, les autorités de l’UGB, notamment le recteur Ousmane Thiaré et le directeur du CROUS Pape Ibrahima Faye ont paraphé une convention de partenariat pour trouver une solution définitive aux revendications des étudiants pour des  meilleures conditions de vie et d’études.

Cette convention de partenariat paraphé entre les autorités administratives, universitaires et la coordination des étudiants de Saint-Louis, comporte quatre différents points à savoir l’assainissement du campus de  l’Université, l’extension du wifi au campus social, la réhabilitation de la voirie et l’amélioration de la fourniture en eau.
 
« Il y avait des revendications portant essentiellement sur quatre points. Lesquelles revendications, je dois l'avouer, avaient été portées à l’attention du président de la République lors de sa tournée économique. Le président Macky Sall avait donné des instructions fermes pour que ces revendications puissent être satisfaites. On y était, peut-être il y avait des problèmes de communication, mais ces instructions ont été en cours d’exécution et d’application », a laissé entendre le gouverneur de Saint-Louis, Alioune Badara Samb.

Pour recteur de l’UGB, Ousmane Thiaré, cette convention permettra d’assurer un climat de paix pour apaiser le temple du savoir qui est marqué depuis quelques temps par des scènes de violence. « Ce qui est important pour nous en tant que recteur, c’est de travailler à ce que le campus soit apaisé. Je pense que les étudiants ont pris cet engagement, nous aussi en tant qu'autorités, nous nous inscrivons dans cette dynamique et faisons de sorte qu’on puisse anticiper les crises et trouver des solutions sur les problèmes qui peuvent avoir lieu à l’Université », a-t-il souligné.

Ainsi, la coordination des étudiants de Saint-Louis s’engage à mettre de l’eau dans leur vin en cessant toute sorte de mouvement d’humeur en attendant les délais avancés par les autorités…
 
Mardi 9 Novembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :