Tunisie-Mali arrêté à 1-0 après 89 mn : Que dit le règlement de la CAN sur le refus de revenir sur le terrain ?


C'est une fin de match que les Tunisiens n'arrivent pas à digérer. Ils ne se sont pas présentés sur la pelouse, après l’arrêt dans l'incompréhension générale par l'arbitre Janny Sikazwe, de la rencontre du groupe F entre la Tunisie et le Mali, ce mercredi.  

Le match des phases de poule de la CAN 2022 n’a pas pu reprendre, malgré le retour des joueurs maliens sur la pelouse pour disputer le temps additionnel. En fait, leurs homologues tunisiens ont fait le choix de ne pas retourner sur le terrain.

Toutefois, le règlement de la Coupe d'Afrique des Nations est clair sur ce point. L’article 82 portant chapitre 35 intitulé « retraits » stipule que « si, pour n’importe quelle raison, une équipe se retire de la compétition ou ne se présente pas à un match, ou refuse de jouer ou quitte le terrain avant la fin réglementaire du match sans l’autorisation de l’arbitre, elle sera considérée perdante et sera définitivement éliminée de la compétition en cours. Il en est de même pour les équipes préalablement disqualifiées par décision de la CAF. »

L’article suivant (83) nous apprend que l’arbitre est tenu d’enregistrer l’absence de l’équipe et de la noter sur son rapport. « Le cas sera soumis à la Commission d’organisation qui prendra une décision finale », lit-on par ailleurs.

Et l’article 84 de préciser : « L’équipe qui enfreint les dispositions des articles 82 et 83 sera définitivement exclue de la compétition. Elle perd le match 3-0. Si l’équipe adverse menait par un score plus avantageux au moment de l’arrêt du match, le score sera maintenu. D’autres mesures pourront être prises par la Commission d’organisation.
Mercredi 12 Janvier 2022
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :