Tribunal de Dakar : Un « faux » agent de foot condamné pour avoir grugé des millions.

Condamné ce mercredi 10 février par le tribunal des flagrants délits de Dakar à six (06) mois assortis du sursis, le commerçant Ndongo Seck est poursuivi pour usurpation d'identité et faux et usage de faux. Il a usé de son intelligence pour gruger Babacar Sarr et Pape Mor Sylla respectivement la somme de 1.390.000 frs cfa et 2.000.000 de frs cfa.


Babacar Sarr qui rêvait d’un avenir meilleur pour son fils avait remis la somme de 1.390.000  francs cfa au nommé Ndongo Seck qui s’est présenté à lui comme agent de joueur. Ce dernier lui aurait promis de faire jouer son fils en 3e division dans un club Belge et allait en retour percevoir un salaire de deux millions par mois. Mais, le fils du sieur Sarr n’atteindra pas l’Europe où son père rêvait le voir étaler ses talents de buteur. Un rêve brisé qui atterrit, malheureusement, à la barre du tribunal de grande instance de Dakar (Tgi).
 
Face aux juges, le nommé Ndongo Seck qui s’est déclaré agent de football pour se défendre, a souligné que depuis des années il amène des joueurs sénégalais en Europe. « Si le cas du fils de Babacar Sarr a échoué c’est dû à la Covid-19 qui l'a empêché de décrocher des licences au niveau de la Fédération sénégalaise de Foot », a expliqué Seck tout en précisant avoir reçu des invitations venant des clubs où il devait amener des joueurs sénégalais. C’est après plusieurs interrogatoires qu’il a fini par reconnaître les chefs d’accusation qui pèsent sur lui et promet de rembourser le plaignant à sa sortie de prison.
 
D'ailleurs, Babacar Sarr n’est pas le seul plaignant dans cette histoire. Un nommé Pape Mor Sylla s’est aussi présenté ce matin à la barre du Tgi. À l’en croire, il aurait lui aussi remis la somme de deux (02) millions frs cfa au prévenu qui s’était chargé de l’amener à Singapour pour intégrer un club de Foot. C’est après lui avoir remis ladite somme que Ndongo s’est évaporé et est devenu injoignable. Des allégations que le prévenu a, tout bonnement, réfuté avant de lui servir la même excuse donnée au Sieur Sarr. «C’est à cause de la covid que je n'ai pas pu joindre le club à Singapour», soutient-il.
 
Le représentant du ministère public convaincu de la culpabilité du prévenu a demandé sa condamnation, car dit-il, c’est un habitué des faits. Le maître des poursuites a ainsi requis six (06) mois d’emprisonnement ferme contre Ndongo Seck.

Malgré ses aveux, le prévenu a été condamné par le tribunal à six (06) mois assortis du sursis pour usurpation d'identité et faux et usage de faux. Il est contraint de payer à la partie civile la somme de 1.390.000 frs Cfa à Babacar Sarr et 2.000.000 frs Cfa pour Pape Mor Sylla.
Mercredi 10 Février 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :