Traque des biens mal acquis : On passe de 250 avec Mimi à 375 milliards avec Dionne


La polémique sur la somme recouvrée de la traque est loin de s’estomper. Aux dossiers soulevés par la Premier Ministre Aminata Touré, le premier ministre Boun Abdallah Dionne vient en rajouter deux autres couches à savoir les affaires Arcelor Mital pour 75,2 milliards et Millicom Tigo pour 50,8 milliards. Ainsi des 250 milliards annoncés par Mimi l’on passe à 375 milliards de nos francs avec Dionne.
Dans  sa rubrique hebdomadaire Questekki, le patron de Tekki parle d’une ‘’confusion volontairement entretenue pour tromper la vigilance de nos compatriotes sur la gouvernance scabreuse du régime.’’ ‘’Mme Touré voulait appliquer la gouvernance sobre et vertueuse, elle a été éjectée par Boun  Dionne qui préfère la gestion à la Franc Timis’’, a souligné Mamadou Lamine Diallo. En effet, selon le député,  cette confusion est le symbole de la lutte entre les deux APR : ‘’Alliance des patriotes républicains et Association des prédateurs.’’ En décembre 2012, rappelle MLD, en séance plénière de l’Assemblée nationale, le Ministre des Finances Amadou Kane nous annonce qu’il détient par devers lui un chèque de 50 et quelques milliards de FCFA que Millicom-Tigo venait de payer pour obtenir une licence globale.

Depuis lors, les représentants du peuple attendent la budgétisation de ces montants, en vain, constate  Mamadou Lamine Diallo, dépité.  Fin 2013,  lors du vote de la loi des finances initiale  2014, se souvient MLD ‘’j’ai posé la question de la budgétisation de ces montants, mais le Ministre Amadou Ba m’a renvoyé brutalement à la loi de règlement (Sic !).’’ ‘’Par la suite, comme par hasard, le gouvernement a inscrit dans les recettes exceptionnelles un montant de 11,365 milliards dans la seconde loi des finances rectificative 2013 au titre du complément de la redevance de Millicom en décembre 2013 et non les 50 milliards comme annoncés par le Ministre Amadou Kane, à côté des 24,6 de DP World et des 2,498 de la plus-value de cession d’un immeuble de la SONACOS( Affaire Jaber)’’, commente MLD. Il a fallu, dira MLD,  attendre la loi de règlement 2012 présentée en 2014 pour voir figurer un montant de 39 milliards ordonnancés soit disant. Pourquoi avoir refusé de passer par une loi de finances rectificative ? Quelle est la position de la Cour des Comptes ? Voila autant de questions qui taraudent l’esprit du patron du mouvement Tekki.

En outre, ajoute MLD, la loi de règlement 2013 ne mentionne pas les 11,365 milliards de la redevance Millicom dans les modifications apportées par la seconde loi des finances rectificative. ‘’A la page 12 de cette loi,  sur les  montants prévisionnels de  97, 464 (PPTE IADM 59, DWP 24, 6, SONACOS, 2,498, Millicom 11,365), seuls 88,092milliards  ont été recouvrés et ordonnancés’’, révèle MLD, non sans se demander où est passée la redevance Millicom ? A  son avis, la gestion de cette redevance Tigo est d’un flou artistique. Pis, ajoute MLD, les 50,8 milliards de la redevance de Millicom Tigo de 2012 ont fait l’objet d’une gestion opaque. A l’en croire cette clarification doit figurer dans une mission d’enquête parlementaire.
Jeudi 4 Janvier 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :