Transparence dans les industries extractives : Le cadre légal ne satisfait pas Ibrahima Diallo de la Société civile

« Le cadre légal n’est pas conforme à nos préoccupations », c’est ce qu’a déclaré M. Ibrahima Sory Diallo ce matin à Dakar au sortir du lancement d’un atelier sur la transparence dans les industries extractives présidée par Le Premier ministre de la République du Sénégal. Le président de la Coalition nationale des associations et Ong de la société civile milite pour un changement de paradigme dans les procédures de délivrance des permis. Il est aussi pour la révision du code et des plans de gestion. Il estime qu’il faut mettre en place des mécanismes de suivi ; non sans demander une meilleure implication de la société civile, relativement à la traçabilité et à la responsabilité…


Jeudi 2 Novembre 2017




Dans la même rubrique :