Transparence dans la gestion des deniers publics : La panoplie de mesures du Forum Civil pour faire face à la corruption.


Par la voix de son coordonnateur national, Birahime Seck, certaines questions ont été développées par le Forum Civil concernant certaines mesures préventives, mais également répressives de ce fléau qu'est la corruption. 

Le déclaration de patrimoine est selon le coordonnateur du forum civil, un élément de prévention. Dans ce sens, le forum civil plaide de revisiter la réglementation sur l'accès à l'information qui est un élément essentiel pour pour établir la relation de confiance. "Il y'a certaines autorités qui ne gèrent pas de fonds de liquidité, mais qui peuvent amasser énormément d'argent de façon illicite", évoque Birahime Seck qui estime normal de plaider pour l'élargissement des assujettis concernant cette déclaration de patrimoine et d'autres propositions que le Forum Civil a eu à faire à l'État.
Le coordonnateur a également souligné la question des conflits d'intérêt. À l'en croire, "dans cette sphère présidentielle qui a beaucoup d'intérêt en collusion que ce soit des patrons de presse qui sont en même temps dans le camp présidentiel, mais également des hommes d'affaires qui sont dans d'autres secteurs et en même temps dans la sphère présidentielle". Donc, "cet aspect de conflit d'intérêt public et d'intérêt privé souligné par le coordonnateur du Forum Civil, pourrait " constituer éventuellement une entrave non seulement à la démocratie, mais aussi à la transparence dans la gestion de nos ressources".

Il y'a également la problématique du financement des campagnes électorales et des partis politiques. Selon le Forum Civil, des rencontres avec certains partis politiques comme And Jëf/ Pads-authentique ont été entamées pour voir leur appréciation sur les contours d'une possible loi sur les partis politiques. "Etant donné que les partis concourent au suffrage universel et qu'aujourd'hui, nous nous trouvons dans la partie ouest-africaine qui est également une zone de tension qui fait que la démocratie et la sécurité sont menacées, il urge alors de rationaliser fondamentalement le champ politique, pour ne pas sombrer dans certines travers", fera remarquer Birahime Seck.

C'est cela que le Forum Civil estime nécessaire de faire le plaidoyer pour qu'on puisse disposer de lois sur les conflits d'intérêts, de lois sur les financements des partis politiques, mais également d’une loi sur l'accès à l'information qui a été d'ailleurs le sujet de la rencontre de ce jeudi qui a vu la présence des professionnels de presse en ligne.
Jeudi 13 Août 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :