Traitement du Covid 19 : Le Pr Moussa Seydi s'arrime à la position du Dr Raoult.


Dans son combat pour l'utilisation de la chloroquine comme traitement du covid-19, le Dr Didier Raoult a enrôlé le Professeur Moussa Seydi qui a jugé les résultats obtenus par son confrère de très encourageants. 

 

Le Chef du Service des Maladies infectieuses de l'hôpital Fann, le Professeur Moussa Seydi l'a fait savoir à nos confrères d'i media. « Aujourd'hui, j'ai décidé de vous parler du traitement du covid-19 par hydroxychloroquine. Les résultats du professeur Didier Raoult sont encourageants mais non exhaustifs. Au regard des rapports bénéfice-risques, nous avons jugé utile de démarrer chez nos patients. Et les résultats que nous commençons à obtenir sont absolument encourageants, nous allons généraliser l'utilisation de cette molécule au niveau de tous les sites de prise en charge au Sénégal », a révélé le Pr Seydi.

 

Cette prise de décision importante, s'accompagne cependant de précaution pour éviter toute mauvaise surprise. Le Pr Moussa Seydi fait savoir que l'azythromycine sera associé à l'hydroxychroloquine si des effets secondaires ne se manifestent pas après traitement de 100 malades. « Associer deux molécules ensemble, c'est associer deux types d'évenements indésirables. Nous n'avons pas voulu prendre le risque dès le début d'associer ces deux molécules », s'explique-t-il, non sans déconseiller d'utiliser l'hydroxychloroquine en cas de maladie bénigne.

 

Le Sénégal qui a enregistré son premier cas de coronavirus le 02 mars dernier en est à 99 personnes contaminées dont 9 guéries, selon le ministère de la Santé.

 

L'infectiologue français Didier Raoult est au devant de la scène pour avoir préconisé l'utilisation de la chloroquine pour traiter les malades testés positifs au coronavirus. Il milite aussi pour un dépistage de masse et trouve que le confinement n'est pas efficace contre la propagation du covid-19. Ces positions lui ont valu d’être la cible de tirs groupés de nombre de ses confrères. Certains se seraient même permis de lui envoyer des menaces de mort.

 

Droit dans ses bottes, le scientifique français a déjà publié un ouvrage intitulé « Epidémies, vrais dangers et fausses alertes », pour remettre les choses à l'endroit autour du coronavirus. 

 

 

Mercredi 25 Mars 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :