Touba / Inauguration du Commissariat de Ndamatou : 400 000 habitants polarisés


Touba / Inauguration du Commissariat de Ndamatou : 400 000 habitants polarisés
La capitale du mouridisme vient d’étrenner un nouvel commissariat de police à Ndamatou. Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique a relevé la nécessité d’avoir des ouvrages pareils pour assurer le maillage sécuritaire dans la cité religieuse. ‘’Touba est une ville très importante, très peuplée également. Elle a une superficie très grande et des problèmes de sécurité ont été posés notamment avec le grand Magal", fait savoir M. Ndiaye.
 
‘’C’est pourquoi depuis l’année dernière, avec la demande des autorités de Touba, nous avons envisagé de renforcer le maillage sécuritaire. Dans la ville de Touba nous voulons ce second commissariat et certainement d’autres vont suivre pour pouvoir assurer ce maillage. Et rien que ce commissariat devrait polariser autour de 400 000 habitants.  Si vous faites le tour du Sénégal, il y a beaucoup de villes qui n’ont pas 400 000 habitants, ici c’est juste quelques quartiers. Ce commissariat vient renforcer le dispositif sécuritaire représenté, entre autres, par le Commissariat spécial de Djanatou et du Poste de police de Gouy Mind’’, poursuit-il.
 
Concernant les propos du président de la République, Macky Sall allant dans le sens de condamner et de menacer ceux qui véhiculent, à travers les réseaux sociaux, des propos malveillants, il dit que cela n’est pas nouveau. ‘’Le président a fait la déclaration hier, mais il nous a toujours instruit dans ce sens. Et aujourd’hui, prévient-il, des auteurs de tels actes ‘’ont été mis hors d’état de nuire’’. Ce, pour avoir été interpellés par la police. ‘’Nous ne pouvons pas nous réfugier derrière notre téléphone, dans notre salon et nous permettre de dire des insanités sur tout le monde. Je pense qu’il faut que les gens sachent que quand on faisait les réseaux sociaux ce n’est pas pour insulter, mais que c’était pour faciliter la communication", renchérit le premier flic du pays.    
 
Le ministre a, en outre, déploré le sabotage dont a fait l’objet la Cathédrale de Kaolack. ‘’C’est un dossier que nous suivons de très près avec la police et le gouverneur. Il s’est trouvé que celui qui a agit, c’est quelqu’un qui ne jouit pas de toutes ses facultés mentales.  (…). Il a fréquenté le centre psychiatrique il n’y a pas longtemps. C’est peut-être malheureux, nous condamnons cet acte, mais malheureusement pour cet acte-là, il s’agit d’une personne qui ne jouit pas de toutes ces facultés mentales’’, a confié le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique. Aly Ngouille Ndiaye a aussi annoncé une prochaine communication de la police sur cette question.
Samedi 27 Octobre 2018
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :