Tivaouane : La vie sans Al Amine


Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine reste toujours dans un coin du cœur de ses disciples. Son souvenir est toujours vivace, en cette veille de Gamou. A Tivaouane, quand on parle du regretté Al Amine, c'est avec beaucoup de nostalgie et d'émotion. Signe de l'attachement que lui témoignait la confrérie des Tidianes. La fièvre semble être retombée, mais Al Amine suscite toujours l'intérêt de la masse jeune. Son mausolée enregistre une affluence record, un peu plus de deux mois après son rappel à Dieu.
Ce sont des dizaines de personnes au visage éprouvé qui se sont successivement rassemblées au mausolée de Abdoul Aziz Sy Al Amine. Dans sa demeure à Tivaouane, les disciples qui lui vouaient une admiration sans borne tentent de perpétuer sa mémoire. Les fidèles se sont pressés, plus nombreux qu’à l’accoutumée. Ils sont le plus souvent recueillis et silencieux. Ils viennent chercher un peu de réconfort. Les Tidianes se sentent tous orphelins. Tivaouane se souvient de celui qu'on appelait naguère la voix de la Tidjiania.

Al Amine était le porte-parole de la famille d’El Hadji Malick Sy, sous plusieurs khalifes. Décédé à l’âge de 89 ans, le défunt khalife général des Tidianes demeure présent dans les remémorations.  Sur des teeshirts, l'image du disparu est floquée. Il a laissé orphelin un pan entier de la jeunesse de cette confrérie. Al Amine est le fils du premier khalife d’El Hadji Malick Sy, Serigne Babacar Sy et de Sokhna Astou Kane. Il était à la tête du Khalifat depuis le décès de Cheikh Tidiane Sy Al Makhtoum, dans la nuit du mercredi 15 au jeudi 16 mars 2017, à l’âge de 91 ans. Porte-parole de la confrérie Tijania, plusieurs années durant, la vie de "Junior" n'a pas été vaine. 
 
Mercredi 29 Novembre 2017
Dakar actu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :