Tirs groupés de Badara Gadiaga sur le pouvoir : « Nous allons vers un autre tripatouillage de notre constitution. Cette "opération de désencombrement" n’est qu’hypocrisie. S’il y avait la peine de mort au Sénégal, Khalifa Sall ne serait pas épargné »

Jeune et responsable politique militant dans le parti Rewmi, Badara Gadiaga n’a pas fait de cadeau au régime en place. Sur la question du deuxième mandat du président Macky Sall, le jeune libéral estime que le patron de l’Apr «marche toujours vers un autre tripatouillage de notre constitution.» Le Rewmiste de signaler aussi, que « le Sénégal est toujours au même niveau et que dans la politique, il faut esquiver tout ce qui provoque l’anarchie, le sadisme. Pour ce qui concerne le désencombrement, l’élu local pense qu’il y a des compétences décentralisées et juge que « l’ex maire de Dakar a été tout simplement bloqué dans ses œuvres et qu’aussi toutes les démarches de désencombrement sont destinés à l’éliminer politiquement. C’est de l’hypocrisie d’essayer de faire comprendre aux sénégalais ce qui était préalablement prévu par l’ex maire Khalifa Sall ».


Mercredi 24 Avril 2019
Dakaractu




Dans la même rubrique :