Thiès : l’Accs à l’agonie à cause de la hausse des taxes douanières et de la « concurrence déloyale » de l'usine chinoise et des indiens


La hausse exponentielle des taxes douanières sur le prix des carreaux  inquiète l'association des commerçants de carreaux du Sénégal (Accs). En effet, depuis que la pandémie a frappé le Sénégal, ces derniers semblent non seulement laissés en rade, mais vivent des tensions financières insoutenables. Suite à leur assemblée générale, ils ont fait face à la presse pour interpeller l'État, mais aussi inviter les khalifes généraux du Sénégal à plaider en leur faveur.  Selon ces derniers, les investisseurs étrangers sont plus favorisés qu'eux. S'y ajoute que malgré le contexte de pandémie, regrettent-ils, les bateaux importateurs continuent de venir en affluence sur nos côtes. « Nous avons entamé des négociations avec la direction générale de la douane afin qu'elle revoie les prix à la baisse. Après négociations, il y a eu une baisse de 50% laquelle est insuffisante par rapport à nos attentes. Nous avons fait plusieurs tentatives pour rencontrer le directeur général de la douane pour une autre diminution de 50 % sur les taxes douanières, mais jusqu'au moment où nous parlons, l'Accs continue de rester sur sa faim », a expliqué le secrétaire général de l'Accs, El Fallou Ndiaye.  Qui ajoute : « en plus de la hausse des taxes douanières, nous sommes confrontés à d'énormes difficultés au niveau du secteur local avec l'implantation de la nouvelle usine chinoise de carreaux et la présence des indiens. L'usine chinoise pratique une politique commerciale très déloyale à la concurrence et cause d'énormes préjudices aux commerçants Sénégalais vendeurs de carreaux avec une augmentation permanente de plus de 60% des tarifs en l'espace de huit mois. Devant une telle situation, estime Fallou Ndiaye, les commerçants de carreaux ne savent plus où poser les pieds à cause d'une hausse permanente des prix de l'usine chinoise de carreaux. « Nous demandons aux autorités de ce pays de nous accorder plus de protection contre l'usine chinoise spécialisée dans la fabrication de carreaux et les étrangers indiens en leur imposant une politique loyale afin qu'on puisse avoir avec eux une cohabitation saine ». 
Lundi 15 Février 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :