Thiès / Législatives2022 : « Le dealer, c'est Sonko qui a fait trois échanges téléphoniques avec le Président Macky Sall » (M. Lamine Massaly)


Après la sortie de Pape Diop, le leader de la coalition Bokk Gis-Gis, fustigeant les récentes sorties d'Ousmane Sonko qui a taxé certains leaders de l'opposition d'être à la solde de Macky, Mouhamadou Lamine Massaly s'en est vertement pris au leader vert et blanc.

Lors de l'inauguration de la permanence de l'Union pour une Nouvelle République (UNR) suivie d'un meeting, Mouhamadou L. Massaly n'a pas mis de gants pour s'attaquer au leader de Pastef, Ousmane Sonko. "Nous n'avons pas une coalition qui est à la solde l'État. Notre coalition ne roule pas pour de l'argent. Le dealer, c'est Ousmane Sonko. Il a fait trois échanges téléphoniques avec le Président Macky Sall (...)", a-t-il martelé.

Avant de faire remarquer : "Sonko n'est pas bien placé pour nous donner des leçons de morale politique". Pis, Mouhamadou L. Massaly affirme détenir les preuves de ces propos. Prenant la parole, l'ancien maire de Dakar, Pape Diop, est pour sa part revenu sur les différentes étapes qu'ils ont parcourues durant la campagne. Pour dire, selon lui, que la balle est dans le camp de population. Laquelle, dira-t-il, est manipulée par des "marchands d'illusions qui n'ont rien fait dans ce pays, à part travailler à renforcer le pouvoir des démons de la division".

Poursuivant, il fait noter que "personne ne peut détruire ce pays à cause des anciens". Pape Diop met en garde Sonko et estime que "c'est de la malhonnêteté d'accuser à tort les gens pour des intérêts politiques". 
Jeudi 28 Juillet 2022




Dans la même rubrique :