Thiès / Inauguration Entreprise NMA Sope Serigne Fallou : « Abdou Samad a donné une réponse à l'appel du Président Macky Sall » (le parrain Abdoulaye Dièye)


Après être resté près de 20 ans en Italie, un Thiessois du nom de Abdou Samad Ndiaye, est rentré au bercail pour implanter son entreprise afin de participer à l'essor de son terroir. La cérémonie d'inauguration a été présidée par le ministre de l’Artisanat, de la transformation et du secteur informel, le Docteur Pape Amadou Ndiaye et du parrain, le président directeur général de Socotra, Abdoulaye Dièye, par ailleurs président du mouvement "Siggi Jotna".

À travers l'Entreprise NMA Sope Serigne Fallou composée de trois menuiserie métallique, Aluminium-Inox et bois en plus d'une agence multiservices pour toutes  transactions financières, ce fils de la cité du rail compte mettre au profit de son pays, toute son expérience, son savoir-faire mais surtout, participer à la politique de création d’emplois des jeunes tel que le souhaite le Président Macky Sall. D'après Abdoulaye Dièye, "Abdou Samad a donné une réponse à l'appel du Président Macky Sall. Avant, on exportait notre matière grise, notre expérience, notre potentiel et capacité. Maintenant je pense que ceux qui étaient partis peuvent retourner au pays, car le Président Macky Sall a mis en place un cadre nécessaire pour permettre à chacun d'entreprendre (...). En créant des emplois, je pense que  Abdou Samad participe à la matérialisation de la vision du Président Macky Sall".

Dans un futur proche nous envisageons comme perspectives, avec nos magasins qui se trouvent juste à l’entrée, l’ouverture d’une quincaillerie et d’une agence immobilière pour diversifier davantage les offres de services à notre clientèle. 

On ne le dira pas assez, mais la Bonne Gouvernance, que doit acter le Sénégal Émergent, porte plus et principalement sur la manière dont les ressources sociales et économiques sont gérées. La communalisation a ouvert de vastes opportunités d’action aux acteurs du développement, pour un développement réellement endogène. Un développement qui s’appuie d’abord et par-dessus tout sur les initiatives locales que l’État Central doit pouvoir mobiliser par des incitations directes et environnementales.  Dans ce domaine, les intervenants de la Petite et Moyenne Entreprise et des TPE surtout en ce qui nous concerne attendent beaucoup des pouvoirs publics, notamment dans les compartiments que sont la formation et la qualification des promoteurs ainsi que l’accès aux financements et aux marchés publics par une simplification des procédures. Développer des mécanismes de distribution des commandes publiques aux entreprises locales revient, dans le contexte actuel de relance économique, à réussir une croissance économique qui garantisse l’accès au pouvoir économique, social, et politique des groupes majoritaires. 

C’est ici le lieu de louer tous les efforts consentis par les pouvoirs publics pour l’éclosion d’un climat plus propice à la densification du tissu des PME. Les conditions mêmes de « gouvernabilité » ne peuvent être remplies en l’absence d’un accompagnement vertical adéquat du pouvoir central à l’endroit des initiatives endogènes. Il s’agit fondamentalement de renforcer les capacités de gestion des promoteurs pour assurer une meilleure compétitivité des entreprises. Dans son cheminement à la recherche d’un nouveau sursaut économique, le gouvernement du Président Macky Sall peut réussir ce modèle de partenariat « Public / Privé » au cœur duquel se situe l’initiative locale.
Lundi 24 Mai 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :