Thiès / Faux médicaments de Touba Bélel : Le verdict de Diourbel confirmé en plus d'une amende de 50 millions francs Cfa de dommages et intérêts pour la partie civile


7 ans d'emprisonnement contre Mamadou Oury Diallo et 5 ans contre Bara Sylla. En effet, c'est le verdict que le Tribunal de Grande instance de Diourbel avait retenu lors du procès sur l'affaire du procès en appel des faux médicaments de Touba Bélél. C'est le même verdict que le Tribunal de grande instance de Thiès a retenu. Aussi, un mandat d'arrêt international contre le guinéen  Mamadou Oury Diallo a été lancé. Toutefois, les 400 millions francs Cfa de dommages et intérêts qui étaient demandés par l'ordre des pharmaciens et le syndicat des pharmaciens ont été ramenés à 50 millions francs Cfa. 
L'avocat de la partie civile, maître Abdoulaye Babou, estime qu'ils ont gagné une bataille mais pas la guerre. " L’affaire comme nous nous l’avions souhaité, a été retenue aujourd’hui par la cour d’appel." Quant à la grâce présidentielle dont Mamadou Oury Diallo avait bénéficié, l'avocat de l'ordre des pharmaciens dira : " Mamadou Oury Diallo avait bénéficié d’un décret de grâce. Aujourd’hui, le décret de grâce est bien dans le dossier.
Le président Téliko a appelé le dossier et nous avons soulevé des exceptions d’illégalité. Exception d’illégalité parce que Mamadou Oury Diallo n’était même pas recevable à la grâce. Car pour pouvoir obtenir la grâce, il y a des conditions de droit à remplir." 
Maître Abdoulaye Babou qui aurait fait l'objet de menaces de mort dans ce dossier, compte aller jusqu'au bout. "Nous avons gagné une guerre mais pas la bataille", a-t-il laissé entendre. 
Lundi 22 Juillet 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :