Thiès / Affaire audio de Ousmane Sonko : « Sa séance de rattrapage traduit tout simplement sa honte et sa mauvaise foi » (Mamadou L. Massaly)


"Je demande l'exclusion d'Ousmane Sonko, président du parti Pastef et membre du Front de résistance nationale. Sonko, pour ne pas le nommer a trahi la confiance de ses pairs en niant systématiquement avoir été reçu en audience par Mansour Faye".

C'est la sentence que réclame le membre du Front de résistance nationale, Mamadou Lamine Massaly. Qui enfonce le clou soutenant que " la date de leur rencontre importe peu. Le plus important, c'est que cette audience a eu bel et bien lieu. Malheureusement il a maladroitement tenté, pendant plusieurs jours, de réfuter cette vérité".

Pour Mamadou Lamine Massaly, Ousmane Sonko, mal à l'aise, a cherché à se laver à grande eau à travers un enregistrement vidéo posté sur sa page Facebook. Mais, entonne-t-il, c'est peine perdue. "Sa séance de rattrapage traduit tout simplement sa honte et sa mauvaise foi. L'accusateur qui reprochait à l'opposition de faire un deal avec le régime en place a été démasqué, vilipendé et traîné dans la boue", a-t-il déclaré avant d'ajouter :  "aujourd'hui, les sénégalais ont découvert son vrai visage. C'est un manipulateur, un homme versatile qui a trahi sa lignée et ses origines. Il n'a plus le droit de se réclamer de la Casamance. Un vrai casaçais ne trahit pas, ne ment pas et n'accuse pas sans fondement d'honnêtes citoyens. Il a déshonoré tous les fils de la région sud". (...)  

Poursuivant, Mamadou L. Massay est d'avis que  "Sonko est un danger public (...) . Il est même plus dangereux que le baron de la drogue Pablo Escobar et le truand de Wall Street Bernard Madoff. Car mentir est encore pire surtout pour quelqu'un qui aspire à diriger le Sénégal".
Vendredi 9 Octobre 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :