Thiès : 2017 endeuillée par la disparition de trois khalifes


Thiès : 2017 endeuillée par la disparition de trois khalifes
L’année 2017 restera marquée par les décès de deux khalifes des tidianes, Cheikh Ahmeth Tidiane Sy "Al Makhtoum" et Serigne Abdou Aziz Sy "Al amine", ainsi que par celui de Pire, Serigne Moustapha Cissé.
 
Cheikh Ahmeth Tidiane Sy "Al Makhtoum" a été rappelé à Dieu le 15 mars, à l’âge de 91 ans. Cinquième Khalife de la famille d’El Hadji Malick Sy, il a été inhumé dans sa résidence à Tivaouane, en présence de milliers de disciples.
 
Homme de savoir, il dirigeait la confrérie depuis la disparition de Serigne Mouhamadou Mansour Sy, le 9 décembre 2012.
 
Après sa disparition, son successeur est à son tour rappelé à Dieu le 22 septembre. Agé de 92 ans, Serigne Abdou Aziz Sy "Al Amine", longtemps porte-parole de la famille de Hadji Malick Sy, a été inhumé à l’esplanade des mosquées. 

En tout, le religieux, qui s’est surtout illustré par son rôle de pacificateur et de régulateur social, ne sera resté que six mois à la tête du Khalifat.
 
Avant lui, la communauté musulmane perdait le 24 juin une autre grande figure de l’islam et de la Tidjanya : Serigne Moustapha Cissé (1933-2017), Khalife général de Pire. Il est décédé à l’âge de 83 ans des suites d’une maladie. 
 
Serigne Moustapha Cissé a été pendant plusieurs années ambassadeur et conseiller spécial des présidents Léopold Senghor et Abdou Diouf.
Mercredi 27 Décembre 2017
Dakaractu




Dans la même rubrique :