Thiès / 1er Mai : Babacar Diop du FDS engage le combat auprès des cheminots et promet de réhabiliter la boîte une fois à la tête du pays.


Depuis le départ de Abbas Jaber (6 ans) et l'abrogation (2 ans) de la structure provisoire (DBF) mise en place pour assurer le fonctionnement des Chemins de fer du Sénégal, les cheminots vivent dans une situation de stress et d'angoisse incessants. En cette fête du 1er mai, le leader du Front Démocratique Sénégalais (FDS) s'est joint à la cause des cheminots pour attirer l'attention de l'État, mais aussi il a lancé un appel à toutes les forces vives de la nation. 

Mame Demba Diakhaté, ancien cheminot a invité tous les partis politiques de l'opposition à unir leurs forces. "Le peuple Sénégalais a besoin d'une seule voix pour une riposte pure et dure et la relance du chemin de fer.  Est-ce que le Président Macky a une vision pour relancer le chemin de fer? Je dirais non. Nous n'avons pas besoin d'un TER de 1000 milliards parce que ce n'est pas une priorité pour le Sénégal... J'appelle les cheminots à être un et indivisible... On fera face pour déboulonner le Président Macky Sall qui est en train de tuer ce pays et son économie", argue-t-il. 

Le leader de FDS est revenu sur l'historique du syndicalisme africain avec au devant de la scène les cheminots et qui a vu jour à Thiès à la cité Ibrahima Sarr le 27 septembre 1938. Cependant, Babacar Diop compte baptiser, au lendemain de la fête de la Korité, sa permanence au nom de Ibrahima Sarr, avant de promettre la réhabilitation de la boîte une fois à la tête du pays... 
Dimanche 2 Mai 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :