Thiès : « Le tourisme intérieur ne peut pas se développer sans que l'on ne développe les localités » (Doudou Gnagna Diop)


La crise sanitaire causée par la pandémie à coronavirus a impacté tous les secteurs d'activités. Dans le secteur du tourisme, la covid-19 a paralysé les hôtels, cafés, restaurants, les lieux de villégiature, les musées, les centres commerciaux, les sites patrimoniaux à cause des mesures prises contre la propagation du virus créant ainsi, beaucoup de chômeurs. Des difficultés qui ont poussé des acteurs dudit secteur à organiser un conclave afin de dégager des pistes de réflexion pour redynamiser le secteur touristique. 
D'après le président de l'Organisation nationale pour l'intégration du tourisme sénégalais (Onits), Doudou Gnagna Diop, "nous traversons une période très difficile. Depuis des mois les hôtels ne sont pas ouverts (...). Pour relancer l'économie touristique, je propose qu'on essaie de voir des produits de substitution. Parce que nous ne pouvons plus rester dans la léthargie du développement du secteur touristique que nous avons vécu ces 20 dernières années, ce n'est plus possible".
Doudou Gnagna Diop est d'avis qu'il faut transférer les compétences du tourisme qui est un secteur transversal : " tant qu'on n'a pas transféré le secteur du tourisme aux collectivités locales, les autorités locales ne pourront pas faire la promotion du tourisme de leur localité. Ils ne pourront pas accéder à leurs propres produits pour pouvoir songer à promouvoir le tourisme local. Et le tourisme intérieur ne peut pas se développer sans que l'on ne développe les localités. Cela ne coûterait rien à l’État du Sénégal de transférer les compétences du tourisme tout en ayant un secrétariat d’État". 
Dimanche 5 Juillet 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :