Thiès : « Il faut que l'Etat revoie le financement de certains lobbies au Sénégal » (Ahmed Georges Devis Diouf)

La vie politique du parti Union Centriste du Sénégal (Ucs), son compagnonnage avec le parti au pouvoir du Président Macky Sall, les difficultés que traverse le système éducatif, la hausse du prix de l'électricité qui s'est soldée par la mise sur pied du collectif "Nio Lank Nio Bagne" et ses ambitions politiques dans la cité du rail, tels sont les points saillants, développés par le coordonnateur départemental des enseignants centristes, Ahmed Georges Devis Diouf dans ce mini entretien accordé à Dakaractu.
Ahmed Georges Devis Diouf, est d'avis que l'État du Sénégal doit revoir les sources de financement des activistes, de la société civile et de certains lobbies. Car, fait-il noter, c'est un curriculum caché, qu'ils sont en train de mettre en œuvre pour tuer le sacré au Sénégal (la religion et la culture). Quant à ses ambitions politiques pour les prochaines locales, l'enseignant centriste dit tendre la main au leader du parti Rewmi, Idrissa Seck. " Tout ce qu'il a construit à Thiès est en train de s'effriter parce qu'il a choisi des hommes qui n'ont pas la trempe qu'il faut", a-t-il martelé...


Lundi 17 Février 2020
Dakaractu




Dans la même rubrique :