Thierno Madani Tall, Khalife de la famille Oumarienne sur les caricatures du Prophète : « Ce qui font de telles choses doivent être... »


Le Khalife de la famille omarienne, Thierno Madani Tall, a brisé le silence. Il a fait une déclaration pour s’insurger contre cette tentative de caricature du Prophète qui a fâché la communauté musulmane à travers le monde. Une dénonciation en public faite par l’autorité religieuse pour justifier ces manifestations de colère notées partout dans le monde. ‘’Quand on voit quelqu’un tenter de représenter, à partir de son bureau, par une image le Prophète Seydina Mohamed, cet être le plus aimé de Dieu, le meilleur des hommes, et ensuite le partager dans les réseaux sociaux, il est donc normal que des populations s’en désolent et le dénoncent vivement’’, a dit le Khalife.
 
Pour lui, une telle initiative relève d’une volonté de nuire et constitue ainsi une ‘’violation manifeste des droits d’un autre. Ceux qui font de telles caricatures doivent être dénoncés. La logique voudrait que chacun respecte ses croyances et évite d’émettre des commentaires fâcheux sur celles de son prochain. C’est cela qui favorise la paix. Tous les États doivent revoir leurs politiques. Toutes les personnes qui ont le pouvoir de rendre justice ont l’obligation de se ressaisir face à de telles violations de droit. À ceux-là qui s’adonnent à ces caricatures pour avilir l’image du prophète, je dis que cela est une tentative vaine. Cela ne pourra jamais entacher l’image de cet élu de Dieu. N’empêche, ces caricatures nous font trop mal’’. 
 
Thierno Madani Tall de rappeler que des personnes les plus influentes du temps du Prophète Mohamed ont tenté de s’en prendre à la religion musulmane sans succès. À preuve, dit-il, ‘’des personnalités les plus puissantes au monde comme Abu Jahlîn ont vécu avec le Prophète Mohamed (Psl) et ont eu à tout faire pour s’opposer avec la religion musulmane. Malgré tous leurs efforts, l’Islam a su s’élargir dans le monde. Du tort a été fait à Mawlana Cheikh Tidiane Chérif, à Mawlana Cheikh Oumar Foutiyou Tall, cela avait entraîné une vague de colère. Mais l’auteur des faits a eu droit au pardon des descendants de ces derniers. Que les musulmans soient plus vigilants quelle que soit la confrérie dans laquelle on est, parce que l’on soit Tidiane, Mouride, Khadr, Layène, Wahabite, nous tous vénérons le même Dieu, donnons de la Zakat, faisons du bien, et jeûnons le mois de Ramadan’’.
Mercredi 28 Octobre 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :