Tentative de vol : Abdou Lahad Sylla s'introduit dans la maison de l'honorable député Djibril War et se dirige vers sa chambre à coucher.

2 ans de prison dont 1 mois ferme. C'est la peine infligée à Abdou Lahad Sylla, âgé de 24 ans, domicilié au quartier Golf et se disant étudiant en électricité. Il a comparu devant la barre du Tribunal d'Instance de Dakar ce vendredi 17 décembre 2021 pour tentative de vol dans le domicile de l'honorable député Djibril War.


Le prévenu Abdou Lahad Sylla ne manque pas de cran. En effet, le mercredi 09 décembre, dernier, il a osé s'introduire dans la maison du député Djibril War pour essayer d'y soustraire des biens. Heureusement, le représentant du peuple était chez lui au moment des faits.  Le mis en cause qui a voulu entrer dans la chambre à coucher de ce dernier, l'a croisé alors qu'il en sortait. " Vous êtes qui ? Qu'est-ce que vous voulez ? Vous cherchez qui ?", lui bombarde de questions le député qui l'a ensuite empoigné pour l'empêcher de s'enfuir. Le prévenu répond qu'il cherchait un certain Monsieur Hann sur recommandation de son oncle Pape Omar Diop pour qu'il lui cherche du travail. C'est par là suite qu'il a été amené à la gendarmerie avant d'être déféré puis placé sous mandat de dépôt. Il a été jugé ce vendredi 17 décembre 2021 par le tribunal d'Instance de Dakar. 

À la barre, l'honorable député Djibril War déclare que le prévenu a eu un comportement très dangereux. "Je suis député. Je reçois des menaces de mort tous les jours. Je veux que cela ne se reproduise plus. Le jour des faits, il m'a remis le numéro de ce soi-disant Pape Omar Diop qui l'avait mis en rapport avec ce Hann. Je l'ai appelé, mais il ne répond pas. Et, jusqu'à hier, j'ai appelé le gendarme qui avait la charge du dossier, mais il m'a confié que ce numéro n'existe pas", dira-t-il. 

À la barre, le prévenu continue de se noyer dans ses dénégations, soutenant qu'il n'a jamais eu l'intention de voler en entrant dans la maison du député. "J'étais dans sa maison pour demander après M. Hann. Et mon oncle Pape Omar Diop m'avait remis la carte de visite de M. Hann. C'est lui qui m'a indiqué la maison à Hann Maristes. Quand j'ai pris les escaliers, j'ai rencontré la femme de ménage qui m'a demandé de monter. J'avais la carte de visite de M. Hann, qu'elle a égarée lorsqu'elle nettoyait la chambre", dit-il, avant de demander la clémence du tribunal. 

La partie civile, à savoir Djibril War, n'a voulu rien demander en guise de dédommagement. Son seul souhait est que justice soit faite. Vu la constance des faits, la déléguée du procureur a requis deux mois de prison ferme. La défense plaide pour une application extrêmement bienveillante de la loi pénale. Le tribunal après en avoir délibéré, a déclaré le prévenu coupable et l'a condamné à 2 ans dont 1 mois ferme.
Vendredi 17 Décembre 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :