Télescopage redouté entre Macky et Sonko : les nervis assiègent Ziguinchor


Télescopage redouté entre Macky et Sonko : les nervis assiègent Ziguinchor
Il règne une atmosphère électrique à Ziguinchor, même si, pour l’heure, c’est le calme plat. Les affiches campent le décor aux endroits de la ville souvent choisis pour abriter de grandes manifestations. Les militants se préparent à qui mieux mieux. Une image qui a attiré notre attention, c'est un camion à l'effigie de Benno bokk yaakaar plein "de gros bras" qui nous a dépassés sur la voie des 54 mètres en provenance  de Santiaba pour rallier Candé, plus précisément à l'intersection qui se trouve près de chez le procureur. "Ils sont très nombreux dans la ville. Nous allons montrer à Sonko qu'il n'est rien et la force dont il parlait se trouve de notre côté", déclare un cadre de Benno. Le patron du commissariat centrale de la ville, Lamarana Diallo, joint par téléphone, indique : "Nous avons pris toutes les dispositions pour qu'il n'y ait pas dérapage. Nous avons positionné des éléments partout dans la ville". Un fait que nous avons constaté sur le terrain. Ils sont partout pour veiller au grain. Un des leurs approché nous informe qu'il y a des éléments qui viennent de Dakar pour renforcer l'effectif qui est sur place. Sur presque les coins où il pourrait avoir regroupement humain, les ronds-points, par exemple, il y a des effigies des deux candidats. Une vraie guerre d'affiches. Le stade Jules François Bertrand Bocandé où Sonko fera son meeting est peint aux couleurs de Pastef, même chose au rond-point Aline Sitoé Diatta de Ziguinchor. Cet après-midi, vu les va et vient,  risque d'être chaud.  
Lundi 11 Février 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :