TRIBUNAL DE DIOURBEL - Frictions entre Me Babou et le substitut du Procureur / « C'est un règlement de comptes » (Modou Diop Diaobé)


Après la sortie de Me Abdoulaye Babou accusant le susbtitut du Procureur de Diourbel d'avoir tenu des propos discourtois à l'encontre de Serigne Touba,  le dahira Xudamul Xadim a dépêché un émissaire à Diourbel rencontrer celui à qui l'avocat a imputé le fait incriminé. Xudamul Xadim est une structure dirigée par Serigne Amsatou Mbacké Ibn Serigne Abdou Lahad Mbacké et qui est chargé de veiller au respect de l'orthodoxie mouride et de  protéger le legs spirituel de Serigne Touba.

Au terme de sa rencontre avec le magistrat, l'émissaire, en la personne de Modou Diop Diaobé, précisera au téléphone de Dakaractu que les accusations proférées par l'avocat sont  infondées. "Me Babou que j'ai personnellement rencontré, a catégoriquement refusé de reprendre les propos du susbtitut du procureur qu'il juge discourtois à l'encontre du Cheikh.  Lorsque j'ai été reçu le substitut du Procureur, il m'a clairement expliqué n'avoir, à aucun moment de l'audience, prononcé dans ses discours, le nom de Serigne Touba, qui est par ailleurs, son guide spirituel. Il m'a expliqué n'avoir utilisé que le mot aaddiya lorsqu'il a demandé à l'une des personnes devant la barre avoir oui ou non donné son argent dans ce sens. C'est alors que l'avocat, m'a-t-il expliqué, a très vite déplacé le débat l'accusant à tort et à dessein. Il est persuadé que Me Babou a agi dans le cadre d'un règlement de comptes".

Modou Diop Diaobé, toujours au téléphone de Dakaractu, de préciser que l'avocat défendait son client qui aurait vendu un terrain à deux personnes différentes.  "Il s'agit d'un chef religieux connu sous le nom de Serigne Cheikhouna Bousso qui a vendu un terrain à un nommé Souhaïbou Fall à 100.000 frs et qui l'a ensuite renvendu à 250. 000 à un certain Ibrahima Diop.

Croyant fermement à la véracité de la réplique du susbtitut du Procureur, Xudamul Xadiim, confie notre interlocuteur, considère que cet incident n'a jamais eu lieu. "Nous ne voguons pas dans des affaires pas trop claires comme ça. Aucun témoin consulté n'a confirmé les dires de l'avocat. Nous pensons qu'il n' y a aucune raison d'en vouloir au substitut du Procureur", conclut notre interlocuteur...
Mercredi 2 Juin 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :