« TOUS IMPATIENTS ! » Le rappel à l'ordre du président de la CAF, Ahmad Ahmad, face à la Covid-19


Les compétitions Africaines vont-elles reprendre dans les semaines à venir ? La réponse de Ahmad Ahmad, le président de la confédération Africaine de Football (Caf) ne s'est pas fait attendre. 
Dans un édito publié dans le magazine de la CAF, le Malgache de rappeler à l'ordre les "impatients" qui évoquent déjà un retour définitif à la normale malgré les ravages de la pandémie dans le monde entier. 

Dans le document en question parcouru par la rédaction, le boss de la CAF a remis de l'ordre dans ce cafouillage impromptu. 
"J’entends ici et là depuis quelques semaines, que le football reprendra son cours normal à la rentrée classique, c’est à dire à partir de septembre prochain. Et, avec lui le train des éléments qui le conditionnent d’habitude comme des stades ultra chargés en spectateurs, des entrainements publics, des rendez-vous avec les fans et des séances de congratulations et d’autographes. Exactement comme cela existait avant l’arrivée du Tsunami." Un scénario qui serait inenvisageable dans ce contexte de crise sanitaire actuelle, argue le président Ahmad Ahmad. 

En effet, c'est avec beaucoup de recul et de lucidité qu'il rappellera ceci : " Permettez-moi de balayer tous ces fantasmes d’un revers de la main et d’y opposer une criante vérité : Le coronavirus est toujours parmi nous, et il continue de faire des ravages. Et même si le Continent africain n’a pas connu les dégâts d’une contagion foudroyante, il n’en n’est
pas moins sérieusement affecté. Et, en cela, nous devons pondérer nos impatiences, se retenir de repartir dans la précipitation en oubliant les acquis d’un redoutable confinement déployé sur la majorité des états africains." Jouer au football oui ! Mais à condition que les conditions requises s'y prêtent. 

Une position tranchée du président de la CAF qui est sur ce point parfaitement en phase avec le Comex de l'instance dirigeante du football Africain. "C’est sur cette question de précipitation que je me suis efforcé avec, mes collègues du Comité Exécutif, de rappeler les commandements sanitaires émis par les autorités scientifiques en cohérence avec les pouvoirs publics. Il ne peut y avoir de reprise précipitée s’il n’y a pas consensus sur la situation médicale de chaque pays. C’est notre devoir de faire preuve de patience en restant à l’écoute attentive des structures spécialisées." 

Dès lors, les préparatifs des compétitions officielles aussi bien pour les quatre dernières journées de qualification à la CAN 2022, que la dernière ligne droite des matches interclubs,
demi-finales et finales ainsi que les autres phases finales de U17 ou U20, restent suspendues jusqu'à nouvel ordre. 
 
Jeudi 6 Août 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :