TOUBA / Quand les chiffres du ministère et ceux au niveau local diffèrent... presque tout le temps.


TOUBA / Quand les chiffres du ministère et ceux au niveau local diffèrent... presque tout le temps.
Le constat devient lassant ! Les chiffres publiés  par le ministère de la Santé et de l'Action sociale et ceux obtenus au niveau local d'autorités médicales autorisées différent tout le temps... ou au moins depuis quelques jours.

Quand le Docteur Marie Khémesse Ngom annonçait que Touba avait enregistré 4 cas communautaires dans sa déclaration du lundi 20  avril, une autorité locale précisait qu'il s'agissait de 3 cas communautaires,  considérant que l'épouse du mareyeur est un cas contact suivi par les services médicaux.

Aujourd'hui, la presse locale a vécu le même revers. Quand le Dr Aloyse Diouf parle de 4 cas communautaires, on nous précise qu'il ne s'agit que 2 cas comunautaires et de 5 cas contacts. 

Dans ce cas d'espèce,  qui est-ce qui doit suivre l'autre ?
Mercredi 22 Avril 2020
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :