TOUBA / MACKY ET SES MILLIERS DE PARRAINS - Et si ces derniers n'étaient que des parrains et pas des électeurs !


TOUBA / MACKY ET SES  MILLIERS DE PARRAINS - Et si ces derniers n'étaient que des parrains et pas des électeurs !
La déception risque d'être exceptionnellement grande si le Président Macky Sall venait à ne pas gagner la cité religieuse de Touba lors de la présidentielle 2019 avec son époustouflant capital parrains ( plus de 100.000 signataires si on prend compte la commune de Mbacké).

En effet, sous la conduite de Serigne Cheikh Abdou Lahad Mbacké Gaïndé Fatma, le collectif des responsables de la mouvance a obtenu  un cumul de 23.030, celui des maires dirigé par Abdou Lahad Kâ  s'est retrouvé avec un total de 13.740 alors que  Sokhna Mame Khary Mbacké a réussi un score de 12.260. De l'autre côté, la frange favorable à l'ambassadeur itinérant Pathé Diakhaté a glané un peu moins de 5.000 parrains, tout comme le leader Apériste de Madyana qui a réalisé à peu près le même score. À Mbacké, Gallo Bâ a livré pour sa première tranche un paquet de 9.527 suivi du maire de Mbacké qui a donné dans un premier jet plus de 6.000 paraphes. 
Dakaractu tient de sources proches de '' And Falaat '' et des mouvements qu'il mobilise que les camarades à Moustapha Bâ ont déclaré avoir amassé 19.000 signatures. 

Autant dire qu'il y a déjà plus de parrains pour la mouvance présidentielle que d'électeurs (89.641) pour l'ensemble des coalitions et partis ayant postulé dans le département lors des élections législatives. De là vient l'idée de considérer que la victoire est acquise d'avance étant donné que l'ensemble de ces leaders ont martelé qu'ils ont plus été à la rencontre d'électeurs que de parrains. Le cas échéant, le Président Macky Sall devrait gagner sa première éclatante victoire dans la cité religieuse qui lui est,  jusque-là politiquement , réfractaire.

Le plus frappant dans cette activité de collecte, c'est que les leaders de la mouvance ont tous juré la main sur le cœur, n'avoir versé aucun centime pour aucune signature. Ce qui rajoute à la confiance du Président Macky Sall. 

Une confiance qu'il devra, toutefois, amortir jusqu'au soir du 24 février 2019 pour savoir si son rêve sera devenu une réalité.
Mardi 16 Octobre 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :