TOUBA - Les militants de Lat Diop indignés par Sonko qui a laissé entendre devant le Khalife que « 10 des 14 victimes des manifs sont des mourides »


C'est au tour d'un point de presse organisé dans la cité religieuse que les Républicains massés derrière le Directeur de la Lonase ont déversé leur bile sur Ousmane Sonko qu'ils accusent d'avoir été discourtois avec le Khalife Général des Mourides et d'avoir tenté de créer des disparités entre communautés. Sadibou Diouf, qui a porté la parole de ses camarades, de signaler que le leader de Pastef a essayé de minimiser les conseils du Patriarche, se donnant le droit de réagir chaque fois que le Khalife lui faisait des remarques.

Selon Sadibou Diouf, "Ousmane Sonko n'a aucune considération pour les chefs religieux." Il poursuit : "la seule attitude qui était attendue de lui face au Khalife, était de se taire et d'adopter le mode écoute. C'est lui qui a tout fait pour que des jeunes s'introduisent dans la masse et causent des dommages aussi désastreux et aussi regrettables. Aujourd'hui qu'il se permet de dire que 10 des 14 victimes sont des Mourides, là on voit clairement qu'il est en train de semer d'autres problèmes de type communautaire. Nous tenons à lui dire que ce sont des Sénégalais qui sont morts de son seul fait et pas des Mourides ou des Tidianes. Ce débat, il n'a qu'à le garder pour lui."

Cheikh Pouye abondera dans le même sens, faisant remarquer que Sonko a tenté,  autant que faire se pouvait, "de hacher Le discours du Khalife", avant d'ajouter : "déjà,  à travers les réseaux sociaux, on lit les commentaires désobligeants et déplacés de ses partisans vis-à-vis du Patriarche."

Visiblement engagé à apporter la réplique politique à Ousmane Sonko, les Républicains le déclareront persona non grata dans la cité. Affaire à suivre... 
Samedi 15 Mai 2021
Dakaractu




Dans la même rubrique :