TOUBA / LE KHALIFE AVERTIT : « Chacun devrait se concentrer sur sa foi et respecter celle de l'autre... Aux mourides, le ndigël est de ne jamais verser dans la riposte face aux attaques »


Après avoir réservé des remerciements exceptionnels aux délégations religieuses nationales et internationales, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre, qui a parlé au nom du Khalife Général des Mourides, a démarré son allocution en félicitant le ministre de l'intérieur qui n'aura, dit-il, ménagé aucun de ses efforts pour réussir l'organisation du Grand Magal de Touba. La parenthèse lui servira de transition pour lancer un appel  fort en direction des foyers religieux du Sénégal, leur demandant de ne jamais laisser une parcelle, quelque petite puisse-t-elle être, aux démons de la division . '' Le Khalife sollicite de l'ensemble des foyers religieux de ce pays de rester davantage  soudés et de ne jamais accepter que  les tentatives de division perpétrées par des forces obscures à travers les médias, ne réussissent leur forfaiture. ''

S'adressant aux Mourides, sans doute meurtris par la cascade d'attaques perpétrées contre leur foi depuis un très bon moment, Serigne Mountakha Mbacké Bassirou donnera un ndigël au respect duquel il attache un prix.Toujours par la voix de son porte-parole, il se voudra très clair.  '' Concernant ceux qui attaquent la voie mouride sans cesse, le Khalife Général des Mourides recommande aux disciples de ne guère verser dans la riposte et de répondre par la charité. Il suffira de suive l'exemple de Serigne Touba qui a pardonné à ses ennemis dès son retour d'exil. Dieu est Seul juge (...). Chacun devrait se concentrer sur ses croyances et respecter celles des autres. C'est la clef de la paix. ''

Le patriarche de Darou Miname remerciera l'ensemble des musulmans qui avaient choisi de prendre part à l'inauguration de la mosquée Massalikoul Jinaan et qui ont contribué à sa construction. Il remerciera aussi les pèlerins qui ont afflué vers Touba dans le respect strict des prescriptions. Ce sera non sans rappeler que ces interdits étaient d'abord ceux édictés par Dieu et qu'ils demeurent de rigueur même au-delà du magal.
Vendredi 18 Octobre 2019
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :