TOUBA / Ismaïla Madior Fall sur les offenses contre les religieux via les réseaux sociaux : "L'option, elle est claire. C'est la fermeté! "


À Touba pour présenter des condoléances suite au rappel à Dieu de Serigne Sidi Mokhtar Mbacké, le garde des Sceaux n'a pas hésité à rappeler qu'au Sénégal, les chefs religieux, en tant que ministère du culte, bénéficient d'une protection juridique absolue. Une protection qui, selon lui, se manifeste par l'application de la loi sur toute personne qui se hasarderait à les offenser, via les réseaux sociaux, comme c'est le cas depuis quelques moments.  Pour lui, il n'y a aucune ambiguïté à ce propos.
'' L'option, elle est claire. C'est la fermeté. Le Sénégal est un État de droit et l'Etat n'hésitera pas à appliquer le droit dans toute sa rigueur. Et lorsqu'il y a  des personnes qui sont à l'origine d'offenses ou d'injures au ministère du culte, l'Etat sévit. Il n'hésite pas à sévir.  Et à chaque fois qu'il est avéré qu'il y a offense ou injure à un ministère du culte, l'Etat va réagir exactement comme il le faut, déclencher les procédures et appliquer dans toute sa rigueur la règle de droit. C'est l'option résolue. Il n'y a pas d'autres alternatives, pas d'hésitation sur ce point ''. Autrement dit, ajoute Ismaïla Madior Fall, point d'inquiétude ne devrait être nourrie à ce niveau.

Interpellé sur le sentiment qui l'anime, au demeurant, avec la disparition du Patriarche de Gouye-mbind, le ministre de la justice  parlera de grande perte. Ce qui l'amenera à faire quelques témoignages sur le Saint homme.

"L'ancien Khalife​ était réputé pour sa volonté, mais aussi les efforts qu'il a déployés pour qu'il y ait une concorde interconfessionnelle, une concorde nationale. L'un de ses signes ou l'une de ses marques est qu'il faisait tout pour rapprocher les différentes communautés religieuses du Sénégal. Il a oeuvré pour qu'il n'y ait pas d'éloignement entre les différentes confréries du Sénégal. Il préférait conjuguer au singulier la communauté musulmane du Sénégal et non au pluriel. ''

Avec sa délégation, il a rencontré Serigne Mountakha Mbacké Bassirou, nouveau Khalife Général des Mourides et son porte-parole Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre, après s'être recueilli devant le mausolée de Serigne Sidi Mokhtar Mbacké.
Dimanche 14 Janvier 2018
Dakaractu




Dans la même rubrique :