TOUBA / Grogne généralisée suivie d'une marche improvisée au marché Ocass


C'est une marche improvisée que les commerçants du marché​ Ocass de Touba ont déroulée vendredi. Très fâchés, ils ont dénoncé les tracasseries dont ils sont victimes et accusé forces de sécurité et agents municipaux.
Face à la presse, ils ont choisi d'aller droit au but. '' Nous sommes victimes d'agressions perpétrées par des agents qui travaillent pour le compte de la mairie. Ils.nous demandent de l'argent sans jamais nous donner des reçus attestant que nous nous acquittons de nos obligations financières vis-à-vis de la municipalité. Parfois, ce sont des agents municipaux, parfois ce sont des agents chargés de la sécurité. Nos étals sont démolis. À cause de ces pratiques, beaucoup de commerçants ont fermé boutique. Nos marchandises sont confisquées et nous sommes fréquemment victimes de déguerpissement. À ce rythme, nous finirons tous par mendier '', diront successivement Bada Diop et Abdou Lahad Mbaye.

Loin de se suffire de leur face-à-face avec la presse, les manifestants sont allés se plaindre auprès du porte-parole du Khalife Général des Mourides. Cheikh Bassirou Mbacké Abdou Khadre se chargera de les calmer avant de les envoyer prendre langue avec Cheikh Bara Lahad Mbacké à qui est confiée la gestion des marchés au niveau de Touba.
Samedi 23 Décembre 2017



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter



Dans la même rubrique :