TOUBA / Fuites et bassins non étanches, forages et carences - Le Dg de Ofor dans la cité pour faire le point.


Dans la perspective du Grand magal  de Touba et au vu des difficultés monstres auxquelles la cité religieuse est généralement confrontée durant les événements religieux, le Directeur de l'OFOR était en visite de terrain pour s'enquérir du niveau d'exécution du Programme d'urgence mis en place pour améliorer l'apprivoisionnement de la cité. 

Sur un parc de 33 forages, fera savoir Seyni Ndao, les 30 sont connectés et interconnectés. Parmi ces 30,  il ya 18 qui ont un gros débit avec une capacité de production de 120 mètres-cubes/jour. Seulement,  les  pertes et autres tares ont nécessité des services du ministère de l'eau et de l'assainissement la mise en branle d'une mission d'audit afin de  déceler les fuites et dysfonctionnements de diverses natures. L' étude, en question,  devra durer 12 mois. 

En collaboration avec la mairie et l'association Touba Ça Kanam,  des efforts seront déployés dans le sens de juguler les impairs. Toutefois,  le Directeur de Ofor  précisera que tous les travaux projetés ne pourront pas être réalisés d'ici au prochain Grand magal, mais que des avancées significatives seront enregistrées.
Des châteaux d'eau ont, quand-même, été réalisés à Thiawène, Féto, Ndamatou et un autre en instance de réhabilitation à Darou Khoudoss. 

Sur ces trois dernières années,  des investissements de plus 2,3 milliards de francs Cfa ont étéréalisés, fera savoir Seyni Ndao. 

Rappelons que le Khalife Général des Mourides avait, récemment, mis en place une équipe dirigée par Serigne Ousmane Mbacké Gaïndé Fatma, laquelle était  chargée de travailler autour de la question de l'eau. 
Jeudi 25 Mars 2021
Dakaractu



Nouveau commentaire :
Twitter



Dans la même rubrique :